Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +
Avez-vous déjà entendu parler de la fameuse pyramide de Maslow? Celle-ci démontre les besoins de l’être humain. Elle comporte cinq paliers, allant des besoins physiologiques comme boire, manger et dormir, en passant par d’autres besoins comme la sécurité, l’accomplissement et l’appartenance à un groupe. Presqu’en haut de cette belle pyramide prône le besoin d’estime; le sentiment de se sentir utile, valorisé, récompensé, apprécié pour ainsi gagner de l’autonomie et voler un jour de nos propres ailes (sans trop battre de l’aile!). C’est ce qui m’amène à vous parler de l’estime de soi. Un concept vaste, mais fondamental et d’une grande importance dans l’éducation de nos petits.

Une bûche après l’autre 

Personnellement, lorsque je réfléchis à l’estime de soi, j’imagine une maison qui se construit, brique par brique, petit à petit, pour en faire une belle et solide demeure. Je songe aussi à un feu qu’on alimente, une bûche après l’autre, pour y former une belle braise et garder la flamme bien vivante. Tout comme la maison (ou le feu), l’estime de soi se construit peu à peu, à force de constats positifs, de paroles encourageantes et du sentiment d’importance que les personnes qui butinent autour de nous nourrissent.

Dès leur plus jeune âge, nos enfants nous épatent de par leurs prouesses, leurs apprentissages, leur nouvelles habiletés et leurs petites et grandes réussites. Les féliciter lorsqu’ils ont de la facilité à accomplir quelque chose est, bien souvent, soulignés de la part des parents et c’est une bonne chose, mais il y a aussi d’autres petits trucs, paroles ou gestes à adopter pour nourrir le « feu » des enfants.

Le respecter, tout comme vous souhaitez qu’il vous respecte. S’exprimer au « je » peut sembler cliché, mais cela peut être une belle façon de faciliter la communication, tout en inculquant le respect mutuel. Un foyer familial chaleureux, réconfortant où la bonne entente règne est très sécurisant pour un enfant.

Lui présenter de nouveaux défis. Amener votre enfant à vivre de nouvelles situations, de nouvelles choses. Celles-ci peuvent être de nature simple, de sorte qu’il vive des réussites et qu’il en retire de la fierté, mais aussi d’autres plus « challengeantes ». Le but n’est pas qu’il  réussisse haut-la-main, mais bien qu’il essaie, ou qu’il y soit exposé, pour que la prochaine fois soit un brin plus facile et qu’il constate ainsi qu’il s’améliore et qu’il peut l’accomplir. Petit à petit, il constatera que ce qui semblait peut-être insurmontable l’est de moins en moins et il en retirera énormément de satisfaction! Cela l’amène aussi hors de sa zone de confort et il sera sans doute plus enclin à faire face à diverses circonstances et à prendre des risques.

Lui demander conseil et lui démontrer qu’il est important. De petites questions comme : « Que penses-tu de…? » « Je te laisse choisir… » « Crois-tu que…? » peuvent facilement s’intégrer dans le quotidien et aider votre enfant à avoir une bonne estime de lui. Cela lui donne de l’importance et lui envoie comme message que son opinion a une grande valeur. Cette portée est non négligeable. Pourquoi ne pas laisser votre enfant choisir les pommes ou les kiwis lors de votre prochaine tournée à l’épicerie?

Échanger, aussi, sur les choses qu’il vit, sur son quotidien, est positif, car il sent que vous êtes attentifs et qu’il compte dans la maisonnée.

L’encourager encore et encore. On ne le dira jamais assez, mais nos petits et grands encouragements, les petites tapes dans le dos, les compliments, les « je t’aime », les sourires, les clins d’oeil et toutes ces petites marques d’affection et d’attention contribuent à l’estime de soi.

L’aider à mieux se connaitre. Nous avons tous nos forces et nos faiblesses. Et lorsque votre enfant se bute à une difficulté, il peut être bon de lui rappeler qu’il ne performe peut-être pas dans cette sphère, mais qu’il est habile dans d’autres choses et que c’est très bien ainsi. Vous pouvez lui servir de modèle en verbalisant et en dédramatisant une situation vécue où vous n’excellez pas du tout! Nous servons de modèle à nos enfants. Nous sommes les premières personnes sur qui ils se fient, ils se calquent et cela s’applique dans les situations glorieuses, mais aussi pour celles un peu moins flatteuses.

Amener le sentiment de fierté. Souligner le chemin parcouru depuis quelques mois, quelques semaines ou quelques jours peut non seulement rendre votre enfant fier de lui, mais aussi lui faire prendre conscience qu’il a évolué et qu’il a progressé. Réussir quelque chose ne se fait souvent pas souvent en criant « ciseau! » et c’est bien correct. Car c’est tout le chemin parcouru pour atteindre l’objectif qui compte, qui est important, et qui rendra votre progéniture encore plus fier d’elle.

Les efforts déployés, l’engagement, la persévérance, la patience et l’entraide, à petite et à grande dose forgent la personnalité, mais apportent également un joli sentiment de fierté!

Avec mes élèves, je souligne les bons coups, leurs qualités et leurs efforts en leur remettant des billets de fierté qu’ils consignent sur une petite anneau. Rapidement, à force d’en cumuler, ils constatent qu’ils ont plusieurs cordes à leur arc, qu’ils sont capables de beaucoup de choses. Dans les moments de doute, dans les situations qui demandent plus d’efforts pour certaines ou lors des journées plus difficiles, je les renvoie à cette fameuse anneau de fierté. « Regarde de quoi tu es capable! » « Certes, cette tâche est plus ardue, mais tu as plein d’autres habiletés et qualités! »

À ce sujet, Les Belles Combines ont eu l’idée de vous offrir des billets de fierté pour la maison! Vous pouvez vous les procurer sous forme pdf juste ici.

Bref.

Voici, en 5 points, quelques indicateurs qui démontrent…

 Une mauvaise estime de soi :

  • Avoir le « Je suis bon à rien! » ou le « Je suis nul! » facile lorsqu’on rencontre une difficulté; bref, se déprécier

  • Se méfier des autres

  • Éviter les nouvelles situations

  • Se fâcher rapidement

  • Avoir du mal à accepter les compliments

  • Connaître nos goûts & nos intérêts

  • Être souriant

  • Se faire des amis facilement

  • Aimer essayer de nouvelles activités

  • Se faire confiance et faire confiance aux autres

Pour terminer…

N’oublions pas que nous servons de modèle numéro un pour nos enfants. Soyons donc indulgents envers nous-mêmes et consolidons notre estime du mieux que nous le pouvons. En famille, pourquoi ne pas vous trouver une qualité, un talent, un domaine qui vous donne du fil à retordre ou une chose que vous appréciez de vous? Cet exercice peut sembler facile, mais représente un joli défi, n’est-ce pas?

Enseignante depuis 12 ans au primaire, surtout au préscolaire et en 1ere année et maman d'un beau Henri qui vient tout juste de souffler ses 3 bougies. Cynthia est curieuse, amoureuse de voyages, de découvertes de toutes sortes, de son coin de région, de la nature et des petits projets faits avec ses 10 doigts. « Je n'aurai jamais assez de toute une vie pour lire tous les livres que je veux et je suis folle de la photographie et des belles images. (J'ai aussi besoin de musique dans ma vie comme d'autres ont besoin de chocolat!) »

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.