Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +
Saviez-vous que la durée moyenne d’une conversation parents-éducatrices en service de garde est de 27 secondes. Oui, vous avez bien lu, 27 secondes! Est-ce qu’en si peu de temps, on peut échanger des informations et aider l’éducatrice à bien faire son travail?

La communication des parents avec le personnel éducateur est essentielle au développement harmonieux des enfants et aide grandement les éducatrices à ajuster leurs interventions. De plus, la collaboration parents/éducatrices favorise un climat de confiance et un sentiment de sécurité chez les enfants. En effet, les conversations des parents permettent aux éducatrices d’en connaître davantage sur les réalités familiales et même, de mieux comprendre la personnalité des enfants. N’ayez crainte, l’éducatrice ne souhaite pas connaitre tous les détails de votre vie privée, mais a besoin de savoir ce qui concerne l’enfant. Par exemple, si le poisson rouge de la famille est mort, si la doudou préférée de fiston s’est envolée par la fenêtre de la voiture lors des vacances ou encore, que vous venez de vous séparer. Tous ces événements ont des impacts importants chez les enfants et afin d’aider l’éducatrice à mieux comprendre ce qu’ils vivent et à intervenir adéquatement, elle doit avoir un minimum d’information. De plus, les conversations du matin et du soir avec l’éducatrice permettent d’alimenter ses connaissances sur les goûts, les intérêts et les habitudes de votre enfant.

Les recherches démontrent que lorsque les parents et les éducatrices jasent davantage, les éducatrices ont de meilleures relations avec les enfants (évidemment, elles les connaissent mieux et peuvent travailler en collaboration avec la famille). Que peut-on faire pour s’assurer de passer davantage de temps à échanger avec les éducatrices afin de favoriser le lien de confiance et la collaboration avec elles? Quoi faire pour passer plus de temps à discuter avec les éducatrices?

Voici quelques stratégies afin de vous aider à discuter plus longuement avec les éducatrices, afin de leur permettre d’intervenir le plus adéquatement possible auprès de votre enfant:

1. Choisir le bon moment

Vous pouvez tout d’abord vérifier avec l’éducatrice quel est le meilleur moment pour discuter avec elle, afin d’augmenter vos chances qu’elle soit plus disponible et ainsi discuter plus longuement. De plus, il est important de considérer votre propre horaire. Par exemple, certains parents sont plus disponibles le soir tandis que pour d’autres, le matin sera le moment idéal.

2. Une fois par semaine, discuter plus longuement avec l’éducatrice de son enfant

Choisissez un moment dans la semaine vous permettant de discuter plus longuement avec l’éducatrice (voir stratégie #1). Vous n’êtes pas certaine de savoir comment commencer la conversation avec l’éducatrice? Je vous invite à lire le journal de bord de votre enfant (ou le carnet de communication). Vous pourrez trouver des sujets de discussion intéressants. Si l’éducatrice de votre enfant y note des anecdotes, demandez-lui de vous raconter de vive voix ce qu’elle a vécu avec votre enfant. Vous pouvez également, à votre tour, raconter des anecdotes ou transmettre des observations à propos de votre enfant à l’éducatrice. Ces échanges sont précieux pour l’aider à bien faire son travail et aideront votre enfant à établir une relation significative avec elle. Les photos sont également de bons démarreurs de discussions. Si l’éducatrice affiche des photos sur un babillard, questionnez là. 

3. Utiliser le bon vieux téléphone

Vous êtes disponible sur l’heure du dîner ou pendant que les enfants font la sieste, pourquoi ne pas prendre un rendez-vous téléphonique avec votre éducatrice? Cela prendra quelques minutes de votre temps et vous risquez d’obtenir des informations précieuses à propos de votre enfant et encore une fois, vous permettrez à l’éducatrice d’en savoir davantage afin qu’elle puisse ajuster ses interventions. N’oubliez pas que ces échanges doivent avoir lieu non pas seulement quand il y a des problèmes, car c’est aussi plaisant pour les parents et les éducatrices de discuter des bons coups de l’enfant et de son développement. De plus, quand il est impossible d’avoir une discussion avec l’éducatrice qui termine son quart de travail plus tôt que l’heure à laquelle vous pouvez récupérer votre enfant, cet outil devient très intéressant.

4. Utilisez les nouvelles technologies

De plus en plus de gens possèdent une adresse courriel ou même un compte Facebook. Je connais de plus en plus d’éducatrices utilise ces moyens afin de communiquer avec les parents pour raconter des anecdotes, transmettre des informations et des observations.

Il est agréable de côtoyer les éducatrices dans un contexte où elles sont disponibles. Une journée de plein air, un pique-nique, un spectacle organisé par les enfants, une exposition d’œuvres d’art des tout-petits sont des moments privilégiés pour échanger et avoir des conversations qui durent plus de 27 secondes.

Le bien-être des enfants avant tout !

Les éducatrices reconnaissent l’importance de travailler en collaboration avec les parents et ont à cœur le développement et le bien-être de vos enfants. Elles sont des professionnelles qui doivent être reconnues davantage pour le travail qu’elles font. Afin de les aider à travailler auprès des enfants, elles sont reconnaissantes envers les parents qui prennent le temps d’échanger avec elles, des parents qui communiquent les informations importantes du quotidien de l’enfant et finalement, des parents qui reconnaissent l’importance de leur travail. Les éducatrices ne sont pas des gardiennes, ce sont des professionnelles, formées pour intervenir auprès de vos enfants, afin de favoriser leur développement et d’établir des relations significatives avec eux. Afin que les enfants se sentent en sécurité, qu’ils puissent profiter des meilleurs soins disponibles pour eux et qu’ils puissent se développer dans des environnements harmonieux et de qualité, la collaboration des éducatrices et des parents est essentielle.

Ce mois-ci, je vous mets au défi d’évaluer le temps que vous passez à discuter avec les éducatrices de vos enfants. Par la suite, tentez de mettre en pratique quelques stratégies pour avoir une conversation de plus de 27 secondes et laissez-vous un peu de temps pour voir les effets positifs chez vos enfants.

Isabelle est une passionnée de la petite enfance qui œuvre dans le domaine de l’éducation depuis plusieurs années. Elle a été formatrice auprès d’intervenantes en petite enfance, éducatrice en service de garde et depuis plusieurs années, elle enseigne en éducation à l’enfance. Elle aime rester connectée au monde de la petite enfance en côtoyant stagiaires, éducatrices, parents et enfants. C'est une grande lectrice qui aime apprendre, une fille curieuse, qui adore partager ses trouvailles. À travers ses billets, elle souhaite vous faire part de ses découvertes et vous inspirer à allumer des étincelles dans les yeux des enfants, en leur offrant un milieu de vie stimulant, enrichissant et amusant.

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.