Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +
Septembre revient et avec lui arrive une vaste gamme d’émotions! Chez certains minis, ce sera l’enthousiasme, la fébrilité; pour d’autres, ce sera peut-être les larmes et l’anxiété du retour en classe. Septembre arrive aussi avec deux grands mal-aimés! Vous savez, ceux qui n’ont manqué à  personne durant les vacances…les fameux devoirs et leurs grandes amies, les leçons!

Lorsque l’on parle de la rentrée, il est presque impossible de passer à côté de ce sujet chaud! Si l’heure des devoirs est difficile ou conflictuelle chez vous, voici quelques petites idées pour tenter de rendre ce moment un peu plus agréable. Notez bien, qu’il s’agit de suggestions et non de formules magiques. Dépendamment de la réalité de chacun, il se peut que certaines idées proposées ici soient plus difficiles à mettre en place dans vos foyers. Ne baissez pas les bras! Il y a sûrement des petits trucs qui vous parleront et qui colleront davantage à votre famille!

Bien avant de se mettre à la tâche et de s’attaquer aux devoirs, il est important d’établir un climat positif et favorable au travail. Prenez le temps de discuter avec votre enfant et de l’inviter à raconter sa journée et ce qu’il a appris à l’école. Il pourra ainsi percevoir votre intérêt pour son quotidien et son apprentissage. Encouragez et valorisez les efforts de votre mini. Félicitez-le lorsqu’il accomplit une tâche seul ou lorsqu’il persévère dans une tâche plus difficile. 

Trucs et astuces pour rendre l’heure des devoirs plus agréable

Tout d’abord, une petite collation avant de commencer est toujours la bienvenue! On n’arrive pas à se concentrer avec une fringale! Il est aussi préférable de manger un petit quelque chose avant de se mettre à la tâche plutôt que de devoir s’arrêter en cours de route!

Une petite pause-pipi après la collation et on est prêt à commencer! C’est parti!

Le quotidien de votre enfant est ponctué de routines : la routine de matin, les routines à l’école (pour le rang, pour les déplacements, pour les temps libres, etc.), la routine du dodo…Elles rendent le quotidien de votre enfant plus prévisible et lui permettent de développer son autonomie. Pourquoi ne pas instaurer une routine pour l’heure des devoirs et leçons? Pour les enfants plus anxieux, la routine permettra de les sécuriser et de diminuer leur anxiété tout en les rendant plus disponibles à la tâche. J’aime beaucoup proposer aux parents de dresser une liste des devoirs et leçons à accomplir pour chaque soir afin que l’enfant puisse venir cocher lorsqu’il a terminé une tâche. Ça permet à l’enfant de voir l’ampleur de la tâche et d’avoir un sentiment de contrôle lorsqu’il coche.

Si l’heure de devoirs représente un conflit quotidien, il serait judicieux de prendre le temps d’en discuter avec votre enfant afin de comprendre les «vraies» raisons de sa frustration. Amenez-le à verbaliser ses inconforts ou son anxiété. Ressent-il de la pression? Trouve-t-il la tâche trop difficile? A-t-il peur de vous décevoir ou de décevoir son enseignant? Une fois que vous saurez ce qui le dérange, il vous sera plus facile d’ajuster votre intervention.

Si la tâche lui semble trop longue ou difficile, vous pouvez la décortiquer afin de la rendre plus accessible à votre enfant. Vous pouvez aussi lui accorder des pauses entre les tâches afin qu’il ne soit pas en surcharge cognitive. Vous pouvez aussi lui permettre des petites récompenses lorsqu’il travaille bien. L’important, c’est d’adapter l’heure des devoirs à votre enfant et à vous. 

Stratégies pour une étude plus attrayante

Prenons l’exemple des mots de vocabulaire. Il s’agit d’une liste plus ou moins longue dépendamment du niveau scolaire de votre enfant. Les mots choisis peuvent être en lien avec un thème précis (Halloween, la famille, les animaux de la ferme) ou encore être sélectionnés par particularités (mots ayant un son particulier, un «m» précédent un «b»). Votre enfant doit les mémoriser pour la récitation ou la dictée de la semaine. Votre mission : Faire votre gros possible pour que votre enfant retienne l’orthographe de tous ces mots!

Tout d’abord, prenez le temps de lire les mots avec lui. Habituellement, l’enseignant(e) a pris le temps de les voir avec les élèves en classe. Vous pouvez les lire une fois, puis demander à votre enfant de vous les lire. En les lisant, il mémorise tranquillement l’orthographe des mots.

C’est maintenant que la partie amusante commence! En manipulant du matériel, votre enfant mémorisera davantage les différentes lettres qui forment le mot. Vous pouvez lui demander d’écrire les mots avec des lettres de Scrabble, des lettres aimantées, des perles à colliers (celles avec des lettres dessus). Ça peut aussi être des verres de plastique, des bâtons de Pop Cycle sur lesquels vous aurez préalablement inscrit les lettres des mots à l’étude. Vous pouvez lui faire former les mots avec de la pâte à modeler ou lui faire tracer dans de la farine (ou du sucre/sable). L’idée, c’est que l’enfant soit en action et soit actif.

On dit souvent que c’est en expérimentant que l’on retient le mieux les choses. Avec différents matériel, l’enfant s’exerce tout en s’amusant. Vous pourriez également faire une sorte de grille de Bingo avec les mots de la semaine. Vous en pigez un à la fois et lui doit les retrouver dans la grille. Il pourrait aussi épeler les mots en vous lançant une balle ou en sautant à pieds joints à chacune des lettres. Avec un peu de créativité, les possibilités sont infinies!

Pour terminer, il est important de lui faire écrire les mots. À l’école, il n’aura pas de lettres aimantées ou de perles de colliers. L’écriture des mots n’a pas besoin d’être ennuyante pour autant. Vous avez un tableau noir ou effaçable à la maison, pourquoi ne pas l’utiliser pour l’écriture des mots? Sinon, vous pouvez laisser votre enfant écrire les mots dans une fenêtre (avec des crayons effaçables à sec ou spécialement conçus pour les vitres!). L’idée, c’est de varier le matériel pour faire différent du classique papier/crayon.

Plusieurs idées présentées précédemment peuvent également être applicables pour l’étude de différentes notions (tables de mathématiques, la conjugaison des verbes, la mémorisation des verbes en anglais, etc.). L’important, c’est de mettre l’enfant en action pour qu’il voit la tâche comme un jeu. On apprend tellement mieux en s’amusant!

L’endroit physique où l’enfant fera ses devoirs est très variable. Certains enfants travaillent bien sur la table de la cuisine, assis au salon ou installés dans leur chambre. Ça dépend de chacun et de la tâche à accomplir. Il peut être intéressant de tester les différents endroits avec votre enfant pour déterminer ses préférences. L’important est que les facteurs soient le plus favorables possibles (éclairage, bruit) et de diminuer les distractions.

Il est également important que l’enfant ait à sa portée tout le matériel nécessaire pour ses devoirs. On n’y pense pas toujours, mais il arrive que l’enfant laisse son coffre à crayons à l’école, prévoyez avoir les éléments de base à la maison :

– Crayons à mine

– Efface

– Stylos

– Surligneurs

– Aiguisoir

– Crayons à colorier (bois, feutres)

– Règle

– Ciseaux

– Colle

– Feuilles de cartable

Pour les plus vieux, il peut également être intéressant d’avoir à porter de la main une calculatrice et un ensemble de géométrie (équerre, compas, rapporteur d’angles) pour les mathématiques ainsi qu’un dictionnaire et un Bescherelle pour le français. 

Pour aller plus loin !

Je suis récemment tombée sur une petite perle à la librairie! «Comment survivre aux devoirs» de Josiane Caron Santha (ergothérapeute) regorge d’idées supplémentaires qui complètent vraiment bien celles présentées dans cet article. On y retrouve une belle section réservée aux enfants ayant des besoins particuliers (dont je n’ai pas vraiment parlé dans ce texte) avec des stratégies adaptées à leur réalité. Une belle ressource!

Pour conclure, restez positifs et essayez de vous amuser! Soyez créatifs! C’est comme ça que vous développerez le goût d’apprendre chez votre enfant!

Enseignante et orthopédagogue de profession, elle est aussi maman de trois petits bonhommes: Liam, Nolan et Manoé. Créative, colorée et pleine d’imagination, elle a toujours beaucoup de projets et d’idées d’activités, de bricolages, de recettes ou d’histoires. Curieuse et toujours à l’affût de nouvelles découvertes, pour elle, chaque jour devrait comporter son lot de rires, d'émerveillement, d'amour, des jeux et de chocolat!

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.