Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

S’il est une émotion qui peut être impressionnante dans sa plus vive forme d’expression c’est bien la colère. On voit des enfants pleurer, crier, frapper, mordre. Certains vont jusqu’à dire des choses choquantes lorsque ce n’est pas qu’ils lancent des objets de valeur ou détruisent des biens. Pourquoi ils en arrivent là? Comment les aider?

Retour à la base

L’émotion, comme son étymologie l’indique, est un mouvement (motion venant de movere) qui habite l’individu et qui le pousse vers le mouvement, l’action. Plus l’émotion est intense, plus le mouvement qu’elle entraine est impressionnant. En tant qu’adultes, nous avons tous acquis une manière bien à nous de moduler ce mouvement et nous la transmettons à nos enfants.

L’origine de la colère

La colère se manifeste en soi lorsque nous constatons que la réalité n’est pas conforme à nos attentes ou à nos exigences. Toutes les personnes qui ressentent de la colère ont en commun un schème pensée spécifique : “Ce n’est pas ainsi que ça devrait se passer.”

Exprimer la colère

Nous exprimons la colère de différentes façons selon notre éducation et selon les circonstances. Pour certains, ce mouvement entraîné par la colère va les pousser à tout faire pour que les choses se passent selon ce qu’ils ont décidé allant même jusqu’à la menace et même la force physique. D’autres, vont simplement encaisser le coup et fermer les yeux. Enfin, il y a ceux qui écoutent le message envoyé par l’émotion et qui expriment leur mécontentement de manière constructive.

Évidemment, nous aimerions tous que, face à une telle émotion, nos enfants expriment de manière réfléchie leur frustration, mais encore faut-il qu’ils apprennent à apprivoiser cette émotion et ce qu’elle porte de sensations intenses.

Apprivoiser la bête colère

La bête colère s’apprivoise pour peu qu’on s’y investisse mais combien de parents ont peur de cette bête qui sommeille chez leur enfant. Dès qu’elle se réveille un peu, certains parents tentent rapidement de lui faire peur pour qu’elle retourne dans sa tanière. “Arrête tout de suite! Ça suffit sinon je t’envois dans ta chambre!”

Pour l’apprivoiser, il importe que l’adulte reste calme et confiant pour accueillir son enfant au prise avec la bête et lui refléter qu’il est conscient de sa présence simplement en lui disant : “Je vois que tu es en colère.”

Évacuer la tension

Ce qu’il faut savoir c’est que la bête a besoin de se dégourdir les jambes et pour ça, en tant que parent, il est important d’accompagner, guider, diriger son enfant pour qu’il puisse évacuer la tension qui l’habite. On parle alors de stratégies de régulation. Aménager un espace où la bête pourra, en toute sécurité, déployer toute sa force en déchirant du carton, en faisant des “jumping jack”, en lançant des balles sur un mur, en frappant dans un oreiller ou en criant dans une boîte à cris. Surtout, il ne faut pas avoir peur de ce qui se fait ou de ce qui se dit à cette étape. Qui n’a pas, sur le coup de la colère, dit des choses troublantes simplement pour se défouler?

Nommer l’émotion

Une fois la tension évacuée, il sera utile à l’enfant de pouvoir nommer la bête, l’appeler par son petit nom puisque colère n’est que le nom de son espèce. Plus précisément, elle s’appelle irritation, agacement, impatience, colère, fureur, rage?

Questionner la colère

Cette bête ne s’est pas réveillée pour rien. Il y a quelque chose qui va à l’encontre des attentes, des désirs ou des exigences de l’enfant. À un certain moment, selon sa vision de la situation, il a pensé que ça ne devait pas se passer ainsi. Questionner sa vision permettra non seulement à l’enfant de mieux se comprendre, mais vous pourrez alors mieux comprendre sa conception, ses désirs, ses attentes et tenter de les recadrer pour qu’il soit plus en phase avec la réalité.

Exprimer autrement

Une fois que vous serez à même de mieux comprendre la conception qu’a votre enfant de ce qui devrait être et que sa façon de voir sera plus réaliste, l’intensité qui habite la bête sera réduite. La bête étant ainsi plus calme, le moment est tout à propos pour que vous puissiez aider votre enfant pour qu’il puisse trouver une façon plus adéquate et moins brutale d’exprimer ses désirs et ses attentes.

Et vous? Lorsqu’une situation ne va pas dans le sens de vos exigences, avez-vous plutôt tendance à crier votre désapprobation, fermer les yeux et passer à autre chose ou à exprimer de manière calme et posée vos désirs, vos attentes et vos besoins? Il y a fort à parier que votre coco gère ses émotions de la même façon. Aussi, c’est encore plus difficile pour lui de rester calme et posé parce que son cerveau n’a pas la maturité pour se réguler lui-même.

Voyez la colère comme une bête sauvage à apprivoiser et pourquoi pas demander à votre enfant de vous l’illustrer pour faire connaissance! Qu’est-ce qui la réveille? Pourquoi se réveille-t-elle? Qu’est-ce qui l’aide à retrouver le calme? Faites-le parler, vous serez surpris !

 

Karine est spécialisée en développement de l’intelligence émotionnelle et partage son expertise avec les parents par le biais de ses conférences, ateliers depuis 2003. Blogueuse pour le Huffington Post et collaboratrice à l‘émission FamillÉduc sur les ondes de CKVL et de CIBL, elle partage son expertise et ses expériences avec les parents. Passionnée de psychologie, elle enseigne également le coaching de vie à l'Académie Excel Coaching. Elle est fondatrice de Savez-vous planter des choux?, boutique virtuelle qui offre du matériel physique et des outils téléchargeables visant le développement de l'intelligence émotionnelle des enfants âgés entre 0 et 10 ans. Elle est également la maman de deux êtres extraordinaires qui lui enseignent chaque jour à devenir la maman dont ils ont besoin aujourd'hui.

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.