Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Votre mini a la bougeotte.

Il a besoin d’être actif et de manipuler pour se concentrer.

L’apprentissage est plus ardu parce qu’il a de la difficulté à rester assis pendant de longues périodes.

Il est possible que votre enfant ait tout simplement une dominance de l’intelligence kinesthésique. Dans cet article, il sera question de cette forme d’intelligence faisant partie des intelligences multiples. Je vous dresserai un portrait de ses caractéristiques et de la façon dont apprend votre enfant s’il a une dominance de ce profil. Il y aura aussi des suggestions pour faciliter les devoirs, l’étude ou les activités en respectant la personnalité énergique de votre enfant. Mais tout d’abord, qu’est-ce que l’intelligence kinesthésique?

 

Un peu de théorie!

L’intelligence kinesthésique fait partie des huit intelligences multiples proposées par la théorie d’Howard Gardner. Cette théorie a été proposée pour la première fois en 1983. Dans cette version, il n’y avait que sept formes d’intelligences multiples :

  • Intelligence linguistique
  • Intelligence logico-mathématique
  • Intelligence visuo-spatiale
  • Intelligence intra-personnelle
  • Intelligence interpersonnelle
  • Intelligence kinesthésique (aussi appelée corporelle)
  • Intelligence musicale

L’auteur propose que chaque individu vient au monde avec les sept intelligences. Tout au long de sa vie, chaque intelligence se développera à un rythme et à un niveau différent. Habituellement, on voit ressortir la dominance d’une ou deux intelligences. Celles-ci influenceront la perception et l’appréhension de la vie de cette personne. Chacun est différent selon le niveau de développement de ses différentes intelligences. C’est ce qui nous rend unique! La théorie a été enrichie en 1993, où on l’a bonifiée en y ajoutant l’intelligence naturaliste.

Dans plusieurs écoles québécoises, on utilise les travaux de Gardner pour amener les enfants à mieux se connaître; à développer des stratégies d’apprentissage et de travail propres à leur personnalité. La théorie des intelligences multiples vient également mettre un baume sur l’estime de soi des enfants (ou adolescents) qui ne se sentent pas «bons» ou «compétents», simplement parce que les méthodes qui leur ont été proposées jusqu’à présent ne correspondaient pas à leur profil d’intelligence.

 

Concrètement, ça ressemble à quoi?

Chaque intelligence présente des traits particuliers. Un enfant chez qui l’intelligence kinesthésique est dominante présente généralement les caractéristiques suivantes:

  • Il aime être en action et bouger;
  • Il est manuel et habile de ses mains;
  • Il est habile dans les sports et aime l’activité physique;
  • Il apprend en manipulant, en touchant;
  • Il a une bonne motricité fine, une bonne dextérité;
  • Il a une bonne motricité globale, il est en contrôle de son corps et de ses mouvements.

 

On s’y prend comment pour l’apprentissage?

-Votre enfant est agité pour la période des devoirs.

-Il gigote sur sa chaise ou joue sans cesse avec son matériel.

-Il a tendance à ne pas lire les consignes et à «plonger» dans la tâche rapidement.

-Sa concentration est difficile.

-Vous sentez qu’il a besoin de bouger.

Il y a de fortes chances que votre mini ait une dominance kinesthésique! Si c’est le cas, plusieurs moyens existent pour adapter «l’heure des devoirs» à sa dominance plus active! En voici quelques-unes, amusez-vous à les modifier selon votre contexte et réalité! De façon concrète, un enfant ayant une dominance kinesthésique a besoin :

  • d’être actif;
  • de bouger;
  • de manipuler;
  • de ressentir.

Tout d’abord, votre enfant peut faire une petite séance d’exercices (corde à sauter, jumping jack, course, etc.), puis de détente (yoga, exercices de respiration) avant de commencer ses devoirs ou sa période d’étude. L’activité physique lui permettra d’exprimer son surplus d’énergie et la détente, de revenir au calme pour être disponible et plus concentré.

-Pour les tâches de mémorisation «par cœur», telles qu’épeler les mots de vocabulaire, conjuguer des verbes ou étudier les différentes tables (additions, soustractions, etc.), vous pouvez demander à votre enfant de le faire :

  • en vous lançant une balle;
  • en sautant sur lui-même, en faisant des jumping jacks;
  • en utilisant du matériel (lettres et chiffres aimantés, lettres de Scrabble);
  • en visant une cible avec une balle.

-Pour l’aider à mémoriser, proposez-lui de marcher ou de s’asseoir sur un ballon d’exercice. Le mouvement facilitera sa concentration.

-Pour la résolution de problèmes de mathématiques, l’utilisation de matériel de manipulation est très aidant. Ça peut être des jetons, des billes, des cubes, mais aussi des cailloux, des pâtes alimentaires (non-cuites!). Ce que vous avez sous la main, tant que votre enfant peut manipuler pour mieux comprendre le problème. L’utilisation d’un tableau effaçable peut être intéressante pour les problèmes nécessitant un support visuel.

-Pour la préparation à un test sur un sujet précis ou pour la récitation (les concepts à l’étude sont connus à l’avance), faites-lui préparer un jeu de type «Questions/Réponses». Il sera actif tout en révisant les notions importantes pour l’évaluation.

-Il est fréquent que les enfants ayant une dominance de l’intelligence kinesthésique aient une attirance pour le théâtre. Il est possible d’adapter les périodes d’étude en faisant des jeux de rôles ou des mimes. Pour les petits, les marionnettes peuvent aussi être une belle option.

-Vous pouvez également permettre à votre enfant de travailler debout. S’il passe son temps à gigoter sur sa chaise, c’est principalement parce que cela l’aide à se concentrer. En étant debout, il peut bouger ses pieds et son corps, ce qui lui permet une meilleure concentration et d’être plus à l’aise. S’il vous est possible de mettre de grandes feuilles ou un tableau au mur pour qu’il y travaille, cela l’aidera à expérimenter et à être en action.

-Globalement, pour l’étude, essayez l’utilisation de matériel de laboratoire, de manipulation, d’un globe terrestre, de la pâte à modeler, du matériel sportif (ballons, balles, raquettes, petits buts de hockey), des blocs de construction, des costumes, etc. Plus votre enfant bougera et manipulera, plus il sera concentré et ses apprentissages seront facilités.

 

Mon enfant est-il hyperactif?

Il ne faut pas confondre un enfant qui a besoin de manipuler, de toucher et de bouger avec un enfant qui présente un trouble de l’attention avec de l’hyperactivité. Ce n’est pas la même chose. Ce n’est pas parce que votre enfant a une dominance de l’intelligence kinesthésique qu’il recevra le diagnostic du TDA/H. C’est simplement qu’il apprend de cette façon. Toutefois, il peut être bénéfique pour un enfant hyperactif d’être mis en action et de pouvoir exprimer toute son énergie par des activités physiques, un peu comme des enfants ayant une dominance kinesthésique.

 

Reconnaissez-vous votre mini? Pensez-vous qu’il présente une intelligence kinesthésique dominante? Quels sont vos trucs pour respecter sa personnalité énergique au quotidien et dans son apprentissage?

Enseignante et orthopédagogue de profession, elle est aussi maman de trois petits bonhommes: Liam, Nolan et Manoé. Créative, colorée et pleine d’imagination, elle a toujours beaucoup de projets et d’idées d’activités, de bricolages, de recettes ou d’histoires. Curieuse et toujours à l’affût de nouvelles découvertes, pour elle, chaque jour devrait comporter son lot de rires, d'émerveillement, d'amour, des jeux et de chocolat!

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.