Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Les bienfaits négligés de l’activité physique

On parle de plus en plus des bénéfices de l’activité physique et de son importance pour assurer un développement optimal et le maintien d’une bonne santé en vieillissant. Plusieurs initiatives scolaires ont également vu le jour afin d’encourager les élèves et leur famille à bouger plus et à mieux manger pour créer de saines habitudes de vie.

Toutefois, l’accent est souvent mis sur les conséquences positives qu’a l’activité sur notre apparence. En contre-partie, on tend à oublier les nombreux autres bienfaits dont on bénéficie en bougeant régulièrement.

L’activité physique a néanmoins des impacts favorables pour les différentes sphères de développement : intellectuelle et cognitive, affective, sociale et physique.

Sphère intellectuel et cognitive

Le sport active l’afflux sanguin et permet une meilleure oxygénation des cellules du cerveau, permettant ainsi de faciliter les apprentissages en améliorant la capacité de concentration et la mémoire de travail. Il est donc avantageux de se réserver un court moment pour bouger avant de se précipiter pour effectuer une tâche qui exige une attention soutenue. Cette astuce s’applique d’autant plus aux enfants lorsqu’ils reviennent de l’école.

En plus, l’activation du corps prévient le stress quotidien et l’anxiété de manière significative, en réduisant les symptômes d’inconfort physique tels que les tensions musculaires, les maux de tête, la fatigue extrême, etc. Si vos enfants ont tendance à vivre de l’anxiété, vous avez une raison de plus pour leur permettre un peu plus de temps libre avant les devoirs !

Ce phénomène naturel qui est produit pendant l’activité physique permet également de diminuer le risque de souffrir de maladies neurodégénératives comme le Parkinson et l’Alzheimer et/ou permet de maintenir l’état actuel le plus longtemps possible. 

Dans le même ordre d’idée, la sérotonine sécrétée pendant l’exercice physique aide à prévenir et à lutter contre la dépression en restreignant les pensées négatives et automatiques qui sont normalement générées par le cortex préfrontal (partie avant du cerveau).

Sphère affective

L’exercice permet aussi d’augmenter l’estime et la confiance en soi en se fixant des objectifs qui permettent de nous dépasser face à nous-mêmes. Un petit truc pour que vos enfants s’attribuent des cibles réalisables pour éviter l’effet contraire, fiez-vous à l’acronyme S.M.A.R.T. Le but fixé doit être :

S : Simple et spécifique, axé sur le développement souhaité.

M : Mesurable et facilement quantifiable et/ou avoir une progression observable.

A : Atteignable selon le potentiel et les capacités actuelles.

R : Réaliste.

T : Temporel. Avoir une période de temps prédéfinie qui comporte un début et une fin.

Quant à eux, les sports d’équipe offrent un sentiment d’attachement et d’appartenance aux membres qui la compose. Les enfants peuvent donc y apprendre des notions entourant l’esprit d’équipe, la confiance envers autrui et tirer parti des encouragements et du soutien de leurs camarades pour les aider à comprendre la valeur que chaque individu apporte à l’équipe.

Sphère sociale

Avec autant d’endorphines (hormones du plaisir) à la suite d’une « match », d’un cours hebdomadaire ou d’une activité ponctuelle, comment résister à la bonne humeur d’autrui ?

En plus de nous faire bouger, l’activité physique pratiquée en petit ou en grand groupe nous permet de socialiser avec des gens qui ont un intérêt commun avec nous. Ça vient donc simplifier l’approche pour les enfants qui sont plus timides ou bien un peu maladroits.

Sphère physique

Et finalement, on ne pourrait pas passer la sphère physique sous silence. L’activité continue  pratiquée 4 à 8 heures avant l’heure du coucher permet de prévenir l’insomnie et favorise un sommeil réparateur. 

Sans compter qu’à force de persévérance, l’exercice augmente notre force et notre endurance afin de rendre d’autres activités moins demandantes et nous permettre éventuellement de diversifier et de multiplier nos sources de plaisir par le biais de l’activité physique.

Pas encore convaincus des bienfaits de l’activité physique ? Allez courir ou jouer 15 minutes avec vos enfants et revenez-moi par la suite !

Myriam est éducatrice spécialisée depuis bientôt 10 ans. Elle a travaillé par le passé dans les différents centres dirigés par la Direction de la Protection de la Jeunesse, auprès des enfants de 5 à 18 ans. Elle a aussi développé son expertise dans les unités de pédopshychiatrie, de troubles graves de comportements et à l'Institut Philippe-Pinel de Montréal avant de fonder Fleur bleue en 2016. Elle se spécialise maintenant en stratégies comportementales avec une approche positive. Par le biais de capsules vidéo, de formations,  de conférences et de rencontres personnalisées, elle accompagne les familles et les professionnels du Québec, de la France et du Japon pour mieux les informer, les outiller et les soutenir afin qu'ils reprennent plaisir dans leur rôle ! À travers ses articles, elle souhaite vous partager une vision adaptée et amusante de l'éducation et vous suggérer quelques pistes de solution pour faciliter votre quotidien !

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.