Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Cette histoire qui marque l’imaginaire de l’enfant

 

Les années passent si vite… et les moments où je pouvais m’asseoir aux côtés de mes parents et entendre leur voix me raconter des histoires sont bel et bien loin derrière moi. Pourtant, je suis surpris, encore aujourd’hui, de me rappeler de certaines histoires qui m’ont été racontées lorsque je n’avais que 4 ou 5 ans. En fait, ce ne sont peut-être pas les mots comme tels qui me reviennent en tête, mais plutôt cette sensation formidable de me retrouver emmitouflé sous mes couvertures et de ressentir le murmure de mes parents qui me faisaient visiter un monde fantastique, ou moi seul était l’aventurier. Les histoires que mes parents me racontaient n’étaient pas des plus originales, toutefois, elles venaient du cœur et transparaissaient beaucoup d’amour et d’affection.

Combien de fois ai-je pu entendre la même histoire… En fait, je redemandais chaque soir les mêmes contes; ceux qui me faisaient vivre rires, joies, pleurs et intrigues.

Aujourd’hui, je suis heureux d’avoir pu vivre de tels moments, car je suis en mesure de faire vivre ce même plaisir à mes élèves lors de la lecture de groupe.

Mais quelles sont les clés du « succès » pour une lecture réussie et qui apportera multitudes d’émotions garanties ?

  • Le plaisir : Une lecture intéressante demande de l’assurance et un plaisir réciproque. Évitez de prendre un livre qui vous donne la nausée, car en fait, rapidement l’enfant pourra ressentir votre émotion négative et cela n’aura peut-être pas l’impact désiré, soit de vivre un bon moment ensemble et découvrir le plaisir à la lecture.

 

Osez créer une ambiance particulière autour de la lecture. Par exemple, confectionnez une tente de lecture, fermez les lumières et utilisez une lampe torche pour s’éclairer.

 

  • La découverte : Il existe plusieurs types de lectures et bien des genres de livres. En fait, il est toujours intéressant de questionner l’enfant sur le genre d’histoire qu’il aime (il est aussi possible de donner une note de satisfaction à la lecture que nous venons de faire). Il se peut que l’histoire qui nous est demandée soit de loin celle que nous aurions pensé lire à ce moment. Relire la même histoire est tout aussi correct. En fait, les enfants ont besoin de plusieurs lectures pour vraiment assimiler toute l’information reçue.

 

Souvenez-vous qu’il est aussi possible de varier un peu les lectures. Un soir, l’enfant peut choisir le conte qu’il souhaite et le lendemain, c’est le tour de l’adulte de choisir parmi les livres de la bibliothèque familiale.

 

Pour varier le type de lecture, il est aussi possible de regarder autour de vous; vous serez impressionné du nombre d’éléments qu’il est possible de lire avec votre enfant (affiche dans les parcs, panneau de signalisation, nom des rues, boîtes de céréales…). En variant ainsi, cela permet à l’enfant de découvrir d’autres genres de lectures et de construire sa propre compréhension du monde.

 

  • L’interprétation : Certains enfants peuvent avoir de la difficulté à demeurer attentifs lors de la lecture; ainsi, soyez imaginatif. Osez interpréter des personnages, modifier votre voix et vos intonations vocales. Par exemple, si le personnage dit un secret, vous pouvez abaisser votre voix et chuchoter ou à l’inverse lever le ton si le héros crie. Petit truc : pratiquez vos voix avant de débuter la lecture, vous aurez une plus grande aisance.

 

  • Le sujet : Comme les enfants n’interprètent pas les réalités de la même manière que les adultes, il est tout aussi important de s’approprier la lecture du livre que de faire la lecture elle-même. Certains ouvrages pourraient vous faire sursauter et vous rendre parfois mal à l’aise devant l’enfant.

 

Je me rappelle du livre Pinocchio (une histoire si belle), mais qui mettait en scène des bandits voulant poignarder notre garçon;  mais constatant son corps de bois dur, ils le laisse seul dans la forêt avec la corde au cou… Imaginez ma réaction à lire et à visualiser ces images et maintenant, tentez de porter les «lunettes» d’un enfant…

 

  • La communication : Poser des questions à votre enfant permet de valider sa compréhension et par le fait même à stimuler la communication : Qu’est-ce que tu crois qu’il va arriver au personnage… Toi, qu’est-ce que tu aurais fait à la place du personnage… Compte le nombre de chats dans cette page…

 

Et pourquoi ne pas demander à notre enfant de nous faire la lecture de son livre préféré. Bien qu’il ne sache peut-être pas lire encore, il sera en mesure de vous raconter ce qu’il comprend ou voit au sein des pages (attention : Pour faciliter l’exercice, utilisez un livre contenant des images claires et de bonnes tailles).

 

  • La conscience du corps : Bien que la lecture puisse parfois sembler un moment de détente, il est aussi possible de profiter de ce moment pour faire bouger votre enfant : Peux-tu te promener comme un chien… Toi es-tu capable de sauter aussi haut que le personnage ? Ainsi, l’enfant ayant un moins grand intérêt pour la lecture pourra y retrouver un certain plaisir.

 

  • Prôner l’exemple : Comme parent, nous sommes le premier modèle de notre enfant. N’hésitez surtout pas à lire devant votre enfant, dire à haute voix ce qu’il est écrit sur le menu du restaurant ou dans le livre de recette, par exemple. Le but est simple; encourager l’enfant à explorer lui aussi les mots.

 

Faire la différence ne demande que quelques minutes par jour. Utilisez les moments qui conviendront à votre horaire (avant le dodo, dans la voiture, au restaurant…).

Comme la clé du succès est évidemment très différente pour chacun, je vous invite, à ce moment présent, à fermer les yeux et à vous rappeler de votre livre préféré… prenez le temps de vous souvenir de l’endroit où vous étiez, des odeurs  avoisinantes, du temps qu’il faisait, des émotions que vous avez ressenties, etc.

Et maintenant, vous êtes prêt à passer le flambeau et à devenir vous aussi un porteur de sensation et à faire découvrir cette histoire qui marquera l’imaginaire de votre enfant.

Quelle sera votre prochaine lecture ?

 

 

 

 

Sébastien Lavoie est diplômé du baccalauréat en psychoéducation de l’université de Rouyn-Noranda. Travaillant depuis 2012 au sein de diverses écoles de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, il fonde en juillet 2015 la Clinique SAS / Soutien et Apprentissage Spécialisé. La clinique offre des services pour les gens vivant avec une difficulté / trouble de l’apprentissage, un déficit de l’attention (TDAH) et/ou difficulté familiale et sociale. Depuis 2016, il est porte-parole pour le regroupement Dysphasie et Dyspraxie Verbale de l’Abitibi-Témiscamingue. Son enthousiasme et sa personnalité excentrique l’emporteront à vivre l’expérience de conférencier et à vivre de belles rencontres.

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.