Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

On dira bientôt au revoir à l’année 2018, année qui a vu fleurir le phénomène des Mères à boutte.  À quelques jours de 2019, parce que je vous aime beaucoup et par esprit de solidarité, je vous souhaite d’en venir à boutte plutôt que de vous métamorphoser en mère à boutte! J’ai envie de nous souhaiter collectivement moins de mères à boutte. (Entendez-moi bien, je parle du phénomène et non des 5 filles de l’émission!) C’est une évidence : être une mère 2.0 est une fonction particulièrement difficile, qui nous force à travailler avec zèle.  Pour toutes sortes de raison, le rôle de mère s’est complexifié avec le temps et je comprends que la plupart d’entre nous puissent, par moments, se sentir dépassées. Si on arrivait à dépeindre notre vie familiale, nos enfants et notre conjoint avec davantage d’optimisme? Il me semble qu’on arriverait à voir la vie sous un angle différent!

 

Je nous souhaite de venir à bout de nos frustrations.

 

L’auteure Nadine Bismuth l’a bien écrit dans son dernier roman « Un lien familial ».  J’ai bien envie de reprendre ses termes parce que je ne pourrais pas dire mieux. Elle écrit : « Peut-être est-ce cela vieillir : se rendre compte que rien n’est idéal, ravaler ses caprices et ses attentes, oublier ses besoins au profit de ceux des autres. Car il ne fait pas de doute que ma famille est une entité plus grande que moi désormais : c’est une cellule qui prend le dessus sur mes désirs et qui absorbe toute ma personne. » C’est incontestable, la vie de parent comporte son lot de difficultés et de frustrations! Je nous souhaite d’être capable d’en venir à bout, ou du moins d’arriver à les minimiser. Dans le vie d’un parent, il y a une multitude de petits bonheurs très simples auxquels il faut s’accrocher. Encore faut-il être capable de les déceler et faire fi de l’arbre qui cache la forêt. Voici un truc à essayer: lorsque vos fonctions de mère vous dépassent, allumez votre téléphone et jetez un œil à la tonne de photos et de vidéos de vos enfants. Il y a dans nos cellulaires, une tonne de ces petites parcelles de bonheur! Ces images de notre vie de famille ne sont que des moments heureux, des jalons, des petits repères pour les fois où c’est plus difficile. Regarder un vidéo de sa fille chanter à tue-tête en bobettesavec des lunettes de soleil, debout, sur une chaise de la cuisine et revivre ce moment ça fait sourire! Ça aide à lui pardonner le bazar qu’elle a fait dans le salon. Ça motive à partir la machine à laver pour la 2efois de la journée et à passer un coup d’aspirateur avant d’aller au lit.

 

Je nous souhaite de venir à bout de la rigidité.

 

Parfois la ligne est mince entre le tout va bien et tout bascule. Il y a de ces jours où on se fait une idée de ce que la journée aura l’air et finalement, les circonstances (ou plutôt les enfants!) en décident autrement. Pour avoir œuvré pendant plusieurs années comme enseignante au primaire, j’ai compris que travailler avec des petits humains c’est devoir être prêt à changer les plans à tous moments. On avait prévu un bon pad thaï pour le souper, mais, depuis leur retour de l’école, les deux plus vieux ne font que se chamailler et le plus petit réclame nos bras sans arrêt. Oserez-vous leur servir quelques légumes et un sandwich au beurre d’arachide? Il est parfois plus judicieux de mettre l’accent sur ce qui est le plus important. Quand on a besoin de beaucoup d’énergie pour discipliner nos enfants et faire régner l’ordre, on en met moins sur autre chose.

 

Je nous souhaite de venir à bout de la pression sociale négative.

 

C’est un fait, notre maison doit être propre, mais elle n’a pas à être Pinterest. C’est un fait, nos enfants doivent être stimulés, mais ils n’ont pas à faire des cours de natation, de yoga, de peinture, de hockey et de piano à la fois. C’est un fait, nos enfants doivent manger des légumes mais ceux-ci n’ont pas à être taillés en étoile pour que nous puissions avoir le sentiment d’être une bonne mère. Oui nous désirons être femme aussi, mais nos ongles peuvent rester naturels. Idéalement, il nous faut rester en forme mais nous n’avons pas besoin de devenir une fitness mom. Je nous souhaite de mettre notre énergie au bon endroit et de cesser de nous éparpiller parmi des détails futiles. En 2019, on met le focus sur ce qui compte le plus pour nous, on désencombre nos plages horaires et on se débarrasse des trucs frivoles qui au fond, ne nous apportent que très peu.

 

Je nous souhaite de venir un peu à bout de la charge mentale.

 

On parle de la charge mentale des mères et on dépeint souvent les pères comme des incapables. On leur reproche leur manque d’engagement et de débrouillardise. Si en 2019, on leur laissait vraiment la chance de prendre leur place au sein de la famille. Si on leur déléguait certains trucs, sans être derrière eux pour nous assurer que tout a été fait comme nous-mêmes l’aurions fait, selon nos standards. Les pères ont un regard différent sur la vie de famille. Ils exécutent les tâches avec un certain lâcher-prise et nous devrions parfois nous en inspirer. Les enfants aussi peuvent participer à la vie de famille et diminuer le fardeau qui nous pèse sur les épaules.  Je nous souhaite de cultiver l’esprit d’équipe au sein de notre famille.

 

Je nous souhaite de venir à bout du phénomène je suis « à boutte » et je m’assume.

 

Toutes les mères sont d’accord pour dire que de garder une maison propre lorsqu’on a des enfants c’est pénible, que notre plancher est parfois plus sale qu’il ne le devrait. Nous sommes certainement toutes d’accord sur le fait qu’argumenter avec un enfant afin qu’il reste au lit une fois pour toute le soir est une chose exaspérante. Bien sûr, on a souvent besoin de ventiler et de chercher un peu de solidarité auprès des autres mères.  Toutefois, ne trouvez-vous pas que les citations de parents à bout sont un peu trop présentes sur les réseaux sociaux? N’est-il pas dommage de laisser autant de place aux aspects négatifs de la parentalité?  Avec un peu d’effort, on pourrait redonner un peu de lustre à l’image de la parentalité et lui redonner ces lettres de noblesse.

Chez Les Belles Combines, en 2019, on va essayer de planter des petites graines de positivisme auprès des mamans. On va faire tout notre possible pour vous aider à tester des solutions et vous sentir compétente dans votre rôle de mère. On va mettre toute notre énergie pour vous aider à mieux gérer votre temps et responsabiliser les autres membres de la famille! Et vous allez voir…. ensemble, on va en venir à boutte!

There are 9 comments

  1. Marilyne il y a 5 mois

    Votre article m’a fait du bien.

    • Annie il y a 5 mois

      Nous sommes bien heureuses d’avoir reçu autant de bons commentaires!
      Merci d’avoir pris le temps de nous répondre
      Bonne et heureuse année à vous toutes !

  2. Caroline il y a 5 mois

    C’est vraiment un très bon article Dominique!

  3. Cynthia il y a 5 mois

    Wow !!!! Magnifique texte qui décrit exactement ce que je pense et ce que j’aspire à être et à faire !!! Mes mantras pour 2019 zenitude et faire ce que je peux, de mon mieux selon mes capacités et mes limites !!
    Bonne Année 2019 à vous 😊

  4. Francesca il y a 5 mois

    Merci pour ce très chouette et très rassérénant article. Je suis une nouvelle maman qui a récemment lâcher du leste côté réseaux sociaux et autres pressions sociales. Résultat: moins d’angoisses, plus de temps !

  5. Marianne il y a 4 mois

    Wow ! Rafraîchissant et inspirant ! J’ai hâte de lire la suite 😉 À quelques semaines d’accoucher de mon premier bébé, ça me fait du bien de lire ce texte positif et tout doux : merci !! :))

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.