Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

C’est samedi matin, je m’affaire à passer l’aspirateur pour ramasser les miettes de toasts et les céréales sur le sol après la tempête du petit déjeuner et je demande gentiment à mon plus vieux de ramasser et ranger les trois blocs de bois qui traînent par terre question de me faciliter la tâche. Sans lever les yeux de son magazine “Les explorateurs” il me répond, “C’est pas moi qui les ai utilisés!” Un élan de frustration se déclenche alors en moi. J’éteins l’aspirateur et de façon beaucoup moins gentille, je lui sers ma sempiternelle remarque: “C’est pas moi qui ai mangé des céréales et qui en ai laissé la moitié sur le plancher, pourtant c’est moi qui passe l’aspirateur. C’est pas moi qui tache vos vêtements et c’est pourtant moi qui les passe au détachant chaque soir” et j’en passe! Lorsque je répète la même chose pour la centième fois, je me sens ridicule et ça m’horripile! C’est donc avec beaucoup de vigueur que j’ai continué à passer l’aspirateur. (Vous savez cette vigueur avec laquelle les parents exaspérés se mettent à faire du ménage!) J’ai tout de même pris ce temps pour réfléchir à ce que je pourrais mettre en place pour améliorer la situation et surtout diminuer cette tendance au “chacun pour soi” qui commence à prendre un peu trop de place dans cette maison.

Première étape: un conseil de famille

Une fois l’aspirateur rangé, j’ai convoqué toute la famille pour un conseil EXTRAORDINAIRE! Quand me vient l’envie de crier après mes enfants comme ça c’est qu’il y a quelque chose qui me dérange dans cette maison et je n’attendrai pas de devenir une “mère à boutte” pour le régler. On va en jaser tous ensemble et se mettre en mode solution.

Pour illustrer mes propos, je leur parle de mon expérience chez St-Hubert BBQ (N’hésitez pas à vous l’approprier si vous voulez et faire croire à vos enfants que vous y avez travaillé, parce que cette anecdote s’est avéré très facile à comprendre pour les enfants!) Lorsque je travaillais chez St-Hubert il y avait une règle très importante qu’on devait tous respecter sous peine d’être congédié : “Ne te promène jamais les mains vides!”. Si tes clients sont tous en train de manger, que tu n’as personne à servir ou à desservir, fais le tour des tables de tes collègues. C’est tous ensemble que nous étions productifs et non chacun pour soi. Le problème ici c’est que les parents adoptent cette attitude mais les enfants font davantage du “c’est pas moi le dernier qui l’ai utilisé!” 

Lorsque les parents font tout le boulot, c’est épuisant et ce n’est pas juste (pour reprendre les paroles de mes enfants!)  Lorsque les parents sont épuisés, ils ont moins envie de faire de petits extras parce que le simple fait de gérer le minimum au quotidien est déjà une très grande tâche. Je leur ai alors donné quelques exemples: “Le matin, si je dois vous  faire penser de faire votre routine ou encore de ranger tous les petits trucs que vous ne rangez pas, je risque de faire le strict minimum pour déjeuner. Par contre, si tout le monde fait quelque chose (vide le lave-vaisselle, ramasse une serviette à main tombée dans la salle de bain, range un jouet qui traine au milieu de la pièce plutôt que de l’enjamber, fait son lunch, etc.), peut-être que j’aurai davantage d’énergie pour vous faire des crêpes ou un bon smoothie qui requiert davantage de préparation….”. (Je dois dire que je savais qu’en parlant de smoothie ou de crêpes pour déjeuner j’aurais une réaction!)

On appelle ça être PROACTIF! Je leur ai donc proposé ceci: “Pour un temps limité, si je vous observe avoir un comportement proactif, je vous donne un bloc! Ça vous dit?” Tout le monde a voté pour et on a décidé de mettre ce plan à exécution!

Deuxième étape: mise en place de la solution

Je leur ai donc préparé une petite combine en guise d’aide-mémoire afin qu’ils puissent garder en tête ce que veut dire être proactif.

La voici:

Mon plus vieux s’est lancé à fond la caisse dans la “proaction”. Il faut dire qu’il a déjà une prédisposition pour ça. Ce qui est merveilleux avec le système du Magasin Général, c’est que lorsqu’un de la gang fait des efforts, les autres se sentent obligés d’en faire autant puisque tout le monde désire avoir un nombre égal de cubes à dépenser dans le Magasin lorsque viendra le jour du comptage de blocs.

Résultats

Si vous vous demandez si on a réglé le problème, la réponse est non! Mais on a grandement amélioré les choses. Tout dépend du temps qu’on y consacre. C’est clair que ça a demandé beaucoup d’observation les premiers jours. “Bravo Louis, je t’ai vu ranger le morceau de casse-tête trouvé sur le tapis, mets-toi un bloc” ou encore “Super Simone, je remarque que tu t’es vraiment appliquée pour faire ton lit, tu as fait de ton mieux je le vois bien, tu peux te mettre un bloc”. Avec beaucoup de patience on arrivera à faire grandir et à responsabiliser ces petits êtres qu’on aime tant!

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.