Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

La vie va vite.

La vie de famille moderne est souvent perçue et vécue comme une course folle, effrénée et chaotique, où notre petit dernier fait crise après crise et où notre plus grand ne répond même plus à notre millième répétition pour qu’il se brosse les dents. On va être en retard, aller hop, aller!

On a souvent l’impression que nos seuls outils sont la répétition, la menace et les systèmes de récompenses. Et s’il existait un outil plus puissant encore, au cœur duquel autant l’adulte que l’enfant se sent réconforté, enveloppé, naturellement motivé? Un outil qui permettrait non seulement aux membres de la famille de se sentir connecté les uns aux autres mais aussi qui permettrait d’ajouter fluidité et efficacité à nos journées?

Ce trésor caché, c’est le rythme familial.

Telle une pulsation cardiaque, une respiration, le rythme peut nous apporter légèreté et connexion. Il se cache partout : dans le cycle diurne-nocturne, dans le cycle des saisons, dans le cycle des années qui passent. Il se cache dans la nature, dans les plantes qui poussent et qui meurent. Il se cache dans nos maisonnées : le cycle du matin, où on se réveille pour notre journée, qu’on se ressource pour ensuite quitter pour nos activités. Il se cache autour des repas, où on prend le temps de choisir, préparer, cuire, servir, partager, célébrer, ramasser.

Malheureusement, le rythme familial est souvent inaudible dans le chaos et l’encombrement modernes. On parle d’horaire, de routine, de système, mais très peu de rythme, ce rythme qui protège, qui guérit, qui transforme. Un rythme dans lequel on célèbre les gestes les plus simples, et dans lequel chaque membre de la famille développe un sens de paix et d’harmonie, de collectivité.

Le rythme familial, c’est l’ensemble des points d’ancrage qui reviennent jour après jour, années après années. C’est ce qui nous permet de nous situer dans le temps, en tant que famille. C’est ce qui crée nos souvenirs précieux, une fois adulte. Ce n’est pas d’établir un horaire au quart de tour, les yeux rivés sur l’horloge, le stress coulant à flot dans nos veines. Ce n’est pas une routine stricte, établie au quart de tour sans que personne ne se regarde les uns et les autres, où notre esprit d’adulte n’est concentré que sur la prochaine tâche à faire.

Le rythme, c’est ce qui nous guide, nous permet de nous mouvoir à travers le temps et l’espace sans nous rendre esclave. Ça rend le quotidien plus fluide et permet à nos enfants de suivre le flot beaucoup plus naturellement. Ça facilite les transitions pour les petits, et nous permet plus d’espace mental pour materner au besoin. Les points de repères sécurisent les enfants, ne sont pas des éléments de surprises ou déstabilisant. Ils savent ce qui s’en viennent. Et si on nourrit leur motivation intrinsèque tôt, qu’on rythme solidement, les enfants prendront part de plus en plus naturellement à leur rythme quotidien, et éventuellement, nous n’aurons plus vraiment à intervenir.

À l’intérieur même du flot rythmé quotidien, il y a de l’espace et du temps pour voir, observer, connaître. C’est fluide, ça change au gré des saisons, des besoins de notre famille. Et puisqu’on observe mieux ce qui se passe chez nous lorsqu’on porte attention au rythme, on peut alors agir et changer en fonction de nos priorités, laisser aller ce qui nous encombre, ne nous sert plus. Tout d’un coup, on peut choisir.

À travers le rythme de nos journées, j’essaie que mes enfants se sentent en sécurité, qu’ils apprennent à faire confiance en ce monde dans lequel nous vivons. À travers notre rythme, j’essaie d’accompagner mes enfants pour qu’ils deviennent empathiques, forts et confiants.

Où se cachent ces rythmes?

Partout. Ils sont comme les respirations de nos journées. Au petit matin, au levé du corps. On expire longuement en s’étirant. Autour de repas, pour nourrir notre corps et nourrir notre esprit de famille. Autour du repos, des jeux extérieurs et des activités avec les amis. Lorsque la famille se retrouve, reconnecte, toute ensemble, le soir autour de la table. Au moment où on se souhaite bonne nuit, le soir. Le rythme se retrouve aussi au niveau de la semaine : le souper chez grand-maman le dimanche soir. La journée popote en famille. Les jours d’école, de garderie, de travail. La soirée cinéma du vendredi ou le cours de ski du samedi matin. Comme des grandes respirations hebdomadaires. Inspire, expire. Ils offrent la possibilité de créer de petits rituels entourant nos moments préférés ou nos moments plus difficiles, pour y insuffler légèreté, relations, contact. Ils permettent de mettre en lumière des moments précieux de nos vies quotidiennes. Ce que nous choisissons, en fait, de créer. Il est notre grand tissage familial.

Ce que j’aime le plus avec le rythme plutôt que la routine? C’est qu’il offre la parfaite balance entre la constance (si importante pour les enfants, et les parents!) et la flexibilité, qui permet d’ajuster le flot de nos journées en fonction des besoins, des saisons, des grands et petits changements dans la famille. Ça permet d’être plus souple intérieurement, de se sentir moins pris, moins rigide. Cette souplesse interne permet d’arriver plus aisément et calmement à notre objectif, comme de quitter la maison le matin. Ça permet de créer de l’espace et plus de mouvement naturel pour que l’enfant fasse ce qu’il a à faire plus aisément, avec moins de répétition et de dépêche-toi. Ça ancre l’idée réconfortante et chaleureuse « c’est comme ça chez nous! » et les enfants collaborent plus naturellement dans un contexte bien rythmé et moins rigide.

L’aventure de la parentalité est remplie autant de moments précieux que de situations difficiles. Notre sens ou notre perception par rapport à ce qu’on est en tant que parent est souvent déterminé par la façon dont nous répondons face aux situations difficiles, aux moments « tempêtes » de la parentalité. C’est à mon sens hyper pertinent et révélateur que d’explorer d’un côté comment nous répondons aux moments plus difficiles, et de l’autre, les possibilités de rythmes, afin d’y trouver notre propre place, de créer notre culture familiale. Cette culture familiale est basée sur notre réaction par rapport aux situations ordinaires de la vie quotidienne et non pas sur les événements spéciaux. Ce sont les moments suspendus, les entre-deux, qui forgent la réalité de nos relations.

La création d’un rythme familial fluide et soutenu est un outil fort et puissant pour que ces moments suspendus coulent doucement (ou plus doucement, soyons réalistes!) et qu’ils laissent la place à toutes ces minutes isolées pour la connexion entre nous et nos enfants, entre la fratrie et entre nous et notre conjoint. Un rythme qui laisse savoir ce qui s’en vient (pour nous et nos enfants) tout en laissant de la place à la spontanéité, à la liberté. Le rythme permet d’implanter des rituels significatifs pour toute la famille.

Par exemple, à la maison, le matin, nous avons un rythme bien établi. Mes deux plus grands sont autonomes et les choses coulent plutôt de façon fluide tous les jours, peu importe l’heure à laquelle ils se réveillent. Et à travers ce rythme, nous prenons quelques secondes tous les matins pour nous faire un câlin familial, tous les 5 ensemble, Pendant ce câlin, nous chantons la phrase « We are a family », puis nous relâchons notre étreinte pour poursuivre nos activités. Ce mini rituel qui ne prend que quelques secondes change tout dans notre journée. Les enfants qui étaient en crise sortent du câlin souriant, le coeur rempli. Nous nous sentons connectés et sommes prêts à nous détacher, et à quitter pour nos activités de la journée.

Mes enfants aiment tellement, que si quelqu’un pleure ou si on oublie de le faire, ils nous le rappellent et le demandent sans faute.

Des petits trucs pour créer un rythme familial :

  • Prenez le temps de visualiser le rythme de vos semaines et de vos journées.
  • Y a-t-il des éléments que vous pourriez laisser aller pour réduire le sentiment accablant, d’essoufflement, de pression que vous ressentez, que vos enfants ressentent?
  • Y a-t-il des moments qui sont particulièrement problématiques dans le rythme de vos journées? La course du matin? Les repas chaotiques? Le manque de temps pour jouer? Y aurait-il des gestes et rituels que vous pourriez créer avec vos enfants pour renforcer votre rythme et rendre plus fluide les transitions?

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.