Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Le sentez-vous? Ça y est. Il est là. C’est le printemps.

Loin de moi l’idée de me plaindre, mais j’ai trouvé l’hiver pas mal long et je suis certaine que je ne suis pas la seule. Mes enfants, en tout cas, même s’ils adorent la neige, me manifestent régulièrement depuis quelques semaines qu’ils en ont eu assez. Ils sont prêts à autre chose. Ils sont prêts à s’émerveiller devant la nature qui s’éveillent.

Et moi aussi. J’en ai assez d’hiverner (oui oui, on est allé jouer dehors tous les jours. Ce n’est pas pareil bon!)

Pour densifier la beauté de l’éveil printanier dans l’esprit de mes enfants (et le mien), j’ai pris l’habitude, il y a quelques années, de rythmer les livres des enfants en fonction des saisons. Je le fais pour chaque saison, mais on dirait qu’au printemps, le sens de ce geste s’amplifie : à l’approche ou au début d’une nouvelle saison, je mets à la disposition de mes enfants, bien en vue, quelques livres qui inspire la nouvelle saison. Sans me lancer dans l’élaboration complexe d’une table de la nature ou des saisons telle que le propose la pédagogie Waldorf-Steiner, je prends tout de même quelques minutes pour disposer les livres sur le sujet de la saison qui s’en vient de façon visuellement attirante. Parfois, avec les enfants, nous ajouterons branchage, cocottes, dessins ou autres trésors appropriés, mais je ne me mets pas de pression à le faire. Par contre, je le fais à tous les coups pour les livres. C’est simple, rapide et ça parle énormément aux enfants.

Puisque l’idée est de célébrer la saison qui commence, ce sont généralement des livres qui porteront sur la nature et ses particularités durant cette saison en particulier. J’ai donc rangé les livres portant sur l’hiver, autant des livres d’histoires hivernales que des bouquins portant sur les traces d’animaux dans la neige, l’hibernation ou le solstice pour les remplacer par des livres racontant des histoires de potagers, d’aventures en forêt ou des histoires d’ours qui se réveillent. Je dispose également nos livres proposant des expériences scientifiques en lien avec la nature comme de préparer des semis ou fabriquer un volcan, ou des livres éducatifs portant sur l’équinoxe du printemps ou un guide sur les insectes. Je trouve que de sortir quelques livres sur le thème de la saison qui commence donne vraiment le ton aux mois qui sont devant nous.  

Non seulement ces livres équipent les enfants par rapport au long apprentissage du temps qui passe en s’appropriant un peu mieux des concepts liés au cycle des saisons et au magnifique monde qui les entoure, ces livres éveillent leur curiosité sur la nature, et nous inspirent une multitude d’idées d’activités et de bricolages pour la saison. Ils activent l’excitation et l’anticipation pour ces activités toutes simples mais si riches : balades en forêt, observation et dessin d’oiseaux, recherche de bibitte pour ensuite fouiller dans nos bouquins pour en trouver le nom et les caractéristiques, collectes de trésors de la nature, etc.

Ces livres nourris nos discussions à la maison ou lors de nos balades en nature et émoustillent le sens d’observation de mes enfants. Ils facilitent le lien entre de petits gestes au quotidien (le compostage, le soin porté à nos poules, la préparation des semis ou le rempotage des plantes, le choix de produits moins emballés ou ne contenant pas de produits nocifs, etc.) et le monde qui nous entoure.

Ils invitent à ouvrir nos yeux, à devenir des explorateurs du monde. Ils inspirent les bricolages de mes enfants, leurs dessins et leurs activités. Il n’est pas rare qu’après la lecture d’un livre printanier, on se retrouve autour de la table à fabriquer une petite mangeoire à oiseau pour ensuite se retrouver dehors à l’accrocher à nos arbres, ou que l’on place des haricots secs dans un pot de verre puis qu’on le regarde germer, jour après jour. Il n’est pas rare non plus qu’après la lecture d’un livre sur la nature qu’on se sauve en forêt et que les yeux de mes enfants repèrent un nouvel élément qu’ils n’avaient encore jamais remarqué lors de nos balades extérieures.

Avec cette façon de faire, j’ai l’impression de nourrir à fond deux passions qui me sont chères, et que je désire transmettre à mes enfants : l’amour des livres (de la lecture, de la curiosité qui s’y rattache, de cette rencontre avec soi, de ce plongeon dans un univers, tout ça!) ainsi que l’amour de la nature (sa découverte, sa connaissance, sa compréhension, le désire de s’y plonger, de la palper et de la protéger. Tout ça aussi!).

En offrant à mes enfants des livres liés à la saison dans laquelle nous nous trouvons, je vois leur curiosité naturelle pour la nature s’intensifier, leurs yeux s’émerveiller. Ils sont encore plus sensibles à l’idée de prendre soins de l’environnement. Dans ma tête et mon coeur, c’est une façon simple (et une parmi tant d’autres) de contribuer à ma façon à créer un monde meilleur, un monde plus paisible et empathique.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne laisse tout simplement pas tous les livres disponibles en tout temps, comme ça tout ça pourrait se nourrir en permanence? Est-ce que je me complique l’existence en procédant ainsi?

Oh que non. Je nous simplifie grandement la vie, en fait.

En prenant le temps de ranger les bouquins liés à des éléments des autres saisons, j’ai l’impression d’aider mes enfants à se concentrer sur la période de nos vies que nous sommes en train de vivre, la saison actuelle. J’ai l’impression de les aider à se concentrer sur ce moment de l’année, d’éliminer un certain étourdissement d’informations entremêlées. J’ai l’impression de les outiller pour les aider à se repérer dans le temps et à mieux comprendre le cycle des saisons et le temps qui passe, sans les étourdir.

En prenant soin de sortir certains livres durant une certaine partie de l’année comme ça, je ravive également leur intérêt pour la lecture de ces livres sans qu’on ressente le besoin de s’en procurer des nouveaux, en plus de limiter la quantité de livres disponibles en tout temps. Le fait de n’avoir qu’une quantité de livres disponibles en tout temps présentent plusieurs avantages : il a été prouvé maintes et maintes fois que d’offrir trop de choix à son enfant peut créer un effet anxiogène et de stress, un état de dépassement. Cela peut sembler contre-intuitif, car oui, il faut que nos enfants fassent des choix, c’est important pour le développement de leur autonomie, de leur confiance et de leur personnalité. Mais trop, c’est comme pas assez. Devant trop de choix de livres, il en feuillèteront peut-être un tas, mais sans approfondissement et passeront rapidement au prochain. Il est fort probable qu’ils trouveront qu’ils n’en ont pas assez, qu’il serait temps d’en acheter des nouveaux. La région du cerveau responsable de la capacité décisionnelle d’un jeune enfant est encore très immature et trop de choix mènera souvent à des crises et des frustrations. Et on le sait : quand tout est sorti et traîne partout par terre dans la maison, c’est souvent dépassant et frustrant pour un adulte. Imaginez pour un petit au cerveau pas entièrement développé! Les livres font partie d’un tout, et comme pour le reste, offrir une sélection choisie avec soins et en quantité suffisante mais non abondante fonctionne bien à mon sens.

Il sera aussi plus difficile pour les jeunes enfants de prendre soins de leurs bouquins devant l’abondance. Il y aura plus de chances que les livres finissent éparpillés partout, quelques pages déchirées et que le parent doive répéter mainte et mainte fois pour que l’enfant les range (pas si bien que ça). Lorsqu’un nombre limité de livres est disponible à la fois, l’idée de ranger les livres et d’en prendre soin n’apparait plus comme une tache incommensurable pour un petit. Tout d’un coup, l’enfant les range plus facilement et prend l’habitude de façon plus naturelle.

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.