Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Il y a quelques années, la corvée d’épicerie était trop chronophage à mon goût. Hebdomadairement, il fallait planifier les repas minutieusement afin d’économiser et ne rien gaspiller, aller faire les courses, ranger le tout et faire un peu de préparation pour la semaine. Cette série de tâches nous mobilisait au moins une demi-journée par semaine, bien souvent un samedi ou un dimanche. Un jour nous avons découvert la vie de chalet et ses longs week-ends de plaisirs et de farniente! Tous les vendredis soir, on se pressait de quitter la maison pour cet endroit de rêve, et le dimanche venu, on tentait d’étirer les minutes pour profiter le plus possible de ces deux jours salvateurs. On a tous de bonnes raisons de vouloir savourer pleinement nos week-end. Malheureusement, il est très fréquent que ces deux journées de congé soient utilisées à rattraper les tâches de la semaine qui vient de passer et à planifier celles de la semaine à venir! Comme le dit si bien Katrina Onstad dans son livre Où est passé mon week-end? « notre désir de protéger le temps est en conflit permanent avec le besoin de le mettre à profit ». Cette dualité je la vivais à fond et le besoin de trouver une nouvelle façon de gérer l’approvisionnement de nourriture afin de nous libérer du temps et de nous permettre de le savourer était de plus en plus présent.

C’est alors que nous nous sommes lancés dans le projet « stockage ». J’ai fait quelques recherches pour découvrir les différents détaillants qui vendent au rabais et en grosses quantités. Il y avait Aubut, Mayrand, Adonis et Club entrepôt Provigo. Mon principal critère de sélection résidait dans l’objectif que je m’étais fixé au départ : « économie de temps ». La logique m’a donc amené à m’abonner chez Costco puisque c’était le détaillant le plus près de chez moi.

Avec la précieuse aide de mon mari nous avons transformé une petite pièce du sous-sol en espace de stockage et l’avons stratégiquement meublée d’un congélateur, d’une étagère et d’un frigo. Plusieurs d’entre vous n’ont peut-être pas l’espace… mais en prenant le temps de faire un peu d’épuration et de classement dans votre maison, vous arriverez sans doute à libérer ce placard ou cet espace sous l’escalier.

J’ai ensuite entrepris de faire une liste de tous les aliments de base qui peuvent se stocker; ces aliments que nous consommons régulièrement, non-périssables ou encore que je nous sais capables de manger avant la date de péremption. Cette liste est hyper importante!!! Tout le monde qui a visité un jour un Costco ou autre détaillant du genre sait que c’est le paradis de la consommation. On peut facilement se faire hameçonner par tous ces nouveaux produits prêts à manger qui nous font de l’œil. D’ailleurs, mieux vaut faire les courses le ventre plein! Il faut donc faire preuve de discipline et ne pas se laisser tenter par les items qui ne se trouvent pas sur cette fameuse liste, sans quoi nous pourrons dire adieu aux économies envisagées. J’ai d’ailleurs transformé cette liste en petite combine que vous pouvez télécharger en ligne juste ici.

Une fois par mois, liste en main, je fais le tour de mes bacs de rangement tant dans la cuisine que dans la salle de bain et je coche les items manquants. Je vous invite à lire mon article Rangement 101 pour connaître ma technique de rangement des objets. Ne me reste ensuite qu’à aller acheter un stockqui devrait nous aider à tenir presque tout un mois. Une fois par semaine je fais une mini épicerie supplémentaire pour le frais seulement (lait, fruits et légumes, etc.).

Le stockage a pour nous plusieurs bénéfices :

  • Les gros contenants sont plus économiques. Par exemple acheter une petite « chaudière » de mayonnaise vous coutera moins cher qu’autant de petits pots de mayonnaise.
  • Les gros contenants sont aussi plus écologiques. Par exemple, en lavant et en remplissant toujours le même petit pot de mayonnaise, vous consommerez moins de plastique.
  • Le stockage permet une économie de temps. En ayant sous la main autant d’aliments, il est plus facile d’improviser un repas de semaine. Sans compter que le temps de visite hebdomadaire à l’épicerie ou à la pharmacie s’en trouve raccourci. Comme nous y allons pour les urgences ou pour les aliments frais uniquement, nous avons la possibilité de faire cela un soir de semaine au retour du travail. On garde alors tout le week-end pour nous!

Bien entendu, cette épicerie mensuelle vous coutera très cher sur le coup! Il faudra organiser les finances en conséquence. Ici, nous nous servons de la carte de crédit que nous remboursons les semaines suivantes. Ceci dit, au final nous économisons ainsi environ 300$ par mois.

Nous avons donc le plaisir d’avoir à notre disposition une mini épicerie dans le sous-sol. Chaque semaine, je fais la planification des repas en fonction de ce qui s’y trouve. Je monte à la cuisine les aliments que nous consommerons dans la semaine à venir. Et à chaque mois je retourne faire les réserves nécessaires. Ça vous plait? Je vous invite aussi à consulter l’article de La Presse+ à ce sujet et qui met en vedette toute ma petite famille!

 

%2

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.