Livraison gratuite avec tout achat de 100$ et +

Le temps, pour les tout-petits, c’est tellement abstrait et complexe! Chez nous, ça a été problématique parce que si on se fie au discours de mes enfants, tout s’est passé hier!

-Hier, on est allé au parc.

-Hier, j’ai fêté ma fête.

-Hier, j’ai eu de l’éducation physique.

-Hier, c’était Noël et j’ai reçu un dinosaure.

Mon grand avait beaucoup de difficultés à faire la distinction entre tous les événements passés. La cerise sur le sundae a été quand il a dit à son enseignante qu’il avait vomi la veille. Malheureusement, ça coïncidait avec plusieurs cas de gastro à l’école. Elle m’a bien vite demandé pourquoi j’avais envoyé mon mini à l’école alors qu’il était encore contagieux. Après avoir fait le tour de la maison plusieurs fois et cherché le vomi en question pendant un certain temps, j’ai réalisé que ce n’était peut-être pas au bon hier que mon fils faisait référence. Je l’ai questionné au retour de l’école sur ce qu’il avait dit à son enseignante et il a confirmé mon hypothèse. Il m’a dit :

  • Non, c’est n’était pas hier. C’était un autre hier. Tu sais, un hier avant Noël.

On était en avril. Il était un peu loin son hier!

On a donc décidé de travailler la notion du temps et la représentation des différents concepts (minutes, heures, jours, semaines, mois) avec lui. Pour rendre le truc plus concret et visuel, on a utilisé plusieurs outils.

Dans cet article, je vous explique rapidement les raisons (autres que d’éviter de passer pour un parent négligeant!) pour lesquelles il est bénéfique que l’enfant ait conscience du temps. Puis, je vous présente ce que nous avons mis en place à la maison.

 

Comprendre le temps

  • Lorsqu’un enfant comprend les différents concepts reliés au temps et à la durée, il est en mesure de comprendre beaucoup de choses dans son environnement. S’il sait que son anniversaire a lieu mardi prochain, il pourra anticiper la chose. Il pourra compter les dodos et se préparer. C’est plus facile pour lui de comprendre le moment réel du jour attendu, que de l’attendre indéfiniment en demandant chaque jour si sa fête est aujourd’hui.

 

  • En lui permettant de prévoir les événements, on peut aussi diminuer son anxiété. Un enfant peut être anxieux devant des imprévus ou des situations qui ne sont pas communes ou fréquentes. Lorsque l’on ne comprend pas la valeur de jour, de semaine ou qu’on ne sait pas qu’après mardi, il y a mercredi, tout devient un imprévu! En lui donnant des repères temporels, on permet à l’enfant un cadre sécurisant. Un peu comme la routine à la maison. L’enfant sait à quoi s’attendre et ça le sécurise.

 

  • L’enfant pourra aussi se créer une image mentale grâce aux repères temporels. Par exemple, si on voit avec lui les fêtes de l’année, on verra Noël, l’Halloween, etc. On discutera des rituels familiaux autour de ces fêtes et des souvenirs que l’enfant en a. Si on travaille les saisons, on pourra voir la température (chaud, froid, météo), les vêtements portés pour aller à l’extérieur, les activités. C’est en discutant que l’enfant se fabriquera une conception mentale des différents repères.

 

  • Lorsqu’il comprend les jours de la semaine, on peut responsabiliser l’enfant. Il pourra faire son lunch les jours où il y a de l’école et serrer son sac pour le weekend. Il peut faire des tâches certains jours précis. Il peut savoir le jour de la bibliothèque; le soir de ses cours et activités. Au quotidien, ça peut être très aidant!

 

  • Finalement, le point qui m’intéresse le plus! Comprendre les concepts temporels lui permettra de mieux comprendre les autres et d’être mieux compris. Un enfant qui raconte une histoire où les éléments sont formulés dans un ordre logique est beaucoup plus facile à comprendre. Si vous voulez aider votre mini avec ce point, visez une histoire en 3 temps : début – milieu – fin. Ce sera suffisant pour qu’il raconte son histoire et qu’elle reste cohérente. Il aura les éléments importants de son récit. Pour ce qui est de sa compréhension, lorsqu’on lui fait une demande à 2 consignes, il sera en mesure de comprendre ce qu’on attend de lui. Par exemple, dans la consigne :
    • Fais ton lit, après tu viendras déjeuner.

L’enfant analysera la 1èreconsigne (faire son lit), puis la 2e(déjeuner). Toutefois, pour cette consigne :

  • Tu viendras déjeuner après avoir fait ton lit.

L’enfant doit analyser et bien comprendre les notions avant et après, car la 2econsigne est dite avant la 1ère. Pour comprendre ce qui est attendu de lui, il devra alors avoir une bonne compréhension de ces notions temporelles.

 

Nos outils

On a mis en place certaines choses pour permettre à mes minis de mieux saisir le temps, mais aussi la durée.

On a commencé par afficher une roue des saisons. C’est un cercle séparé en 4 saisons. À l’intérieur de chaque saison, on retrouve les mois et les différentes fêtes de l’année (Noël, Fête des mères, Nouvel an) et on peut y ajouter les fêtes familiales. Ça aide l’enfant à avoir une vision globale de l’année.

Ensuite, on y est allé de façon mensuelle avec le planificateur mensuel des Belles Combines. On l’aime beaucoup parce que mon mini a la responsabilité de bouger l’étoile de la journée. Il voit ainsi les différents aimants (activités, fêtes, occasions spéciales) et peut bien comprendre les différents jours (semaine et weekend).

Le planificateur hebdomadaire des Belles Combines est très bien, mais pour l’instant c’est davantage moi qui l’utilise. Éventuellement, je souhaite donner plus de tâches aux enfants et les échelonner sur la semaine. Ils pourront ainsi savoir que tel jour, ils doivent faire une tâche en particulier.

Finalement pour la durée, on a un Time timer. On a aussi un sablier et une minuterie. J’aime beaucoup le Timer timer parce que c’est visuel. Les enfants voient le temps qui s’écoule et le temps restant. Aussi c’est plus concret de mettre 30 minutes au cadran que de dire : « on part dans 30 minutes ».

On a aussi le jeu « Qui va sauver la princesse? » de Placote. C’est pour aider l’enfant à comprendre les mots-questions (où, qui, quand, avec quoi). Pour développer avec l’enfant la notion de Quand, c’est très bien et ludique.

Sinon on y va en discutant et en modélisant au quotidien. On fait attention à utiliser de repères temporels faciles à comprendre pour eux : « On prend le bain après le souper » sera plus facile à comprendre que « On prend le bain à 6h ».

 

J’espère que cela vous donnera de petites idées pour aider votre enfant à mieux saisir ce qu’est le temps!

 

 

Enseignante et orthopédagogue de profession, elle est aussi maman de trois petits bonhommes: Liam, Nolan et Manoé. Créative, colorée et pleine d’imagination, elle a toujours beaucoup de projets et d’idées d’activités, de bricolages, de recettes ou d’histoires. Curieuse et toujours à l’affût de nouvelles découvertes, pour elle, chaque jour devrait comporter son lot de rires, d'émerveillement, d'amour, des jeux et de chocolat!

Laisser un commentaire

Joindre la liste d'attente Nous vous informerons par courriel lorsque le produit sera à nouveau disponible.
Courriel Quantitée Nous garderons votre adresse courriel confidentielle.

Connexion

Déjà client ?

Adresse courriel invalide.

6 caractères ou plus, avec chiffres et lettres Doit contenir au moins un chiffre.

Vos informations demeurent confidentielles.