Comment manger un éléphant une bouchée à la fois!

Ça y est! On a encore perdu le contrôle de la salle de jeux! Le coffre à jouets est sans dessus dessous,  il y a plus une seule boîte de jouets qui contient réellement ce qui est écrit dessus, c’est le BOR-DEL! « Ahhh maman! C’est bien trop long! » ont soupiré mes enfants lorsque je leur ai dit qu’il fallait trier tous les jouets de la salle de jeu afin de tout ranger à sa place et de se débarrasser de ce qui ne sert plus ou de ce qui est brisé. Je les comprends, je me sens un peu comme ça lorsque je dois faire le ménage des armoires de cuisine (entre autres la fameuse armoire à « tupperware »).  C’est une tâche longue et ardue! C’est décourageant! « Avez-vous déjà mangé un éléphant? » leur ai-je demandé. Les grands m’ont regardé avec leurs grands yeux perplexes et Simone 4 ans a éclaté de rire en disant « Ben non! ».  J’ai rajouté : « Savez-vous comment on mange ça un éléphant? On le mange une bouchée à la fois! » Ça fait qu’on s’est fait un plan de match sur une semaine.  C’est le genre de chose que nous, adultes, faisons dans notre tête quand nous avons une grosse tâche à faire. Mais comme nos enfants n’ont aucun accès à ce qui se passe dans nos têtes, Les Belles Combines ont créé une petite combine qui nous  permettra de modéliser notre méthode d’organisation.  Je m’explique :

1. Première étape, faire le point sur les tâches à faire ou évaluer la grosseur de l’éléphant à manger.

En premier lieu, écrivons tout ce qu’il faut faire puis et plaçons ces tâches en ordre de priorité. Dans notre cas, nous avons décidé qu’il valait mieux faire le ménage des casse-têtes et des jeux de société à la fin, car nous risquions de trouver des pièces un peu partout dans les boîtes de jeux et coffres à jouets. Notre petite deuzans a la fâcheuse habitude de vider toutes les boîtes et de disperser les pièces un peu partout dans la maison. 2.Deuxième étape, fractionner les tâches en plusieurs étapes ou évaluer le nombre de bouchées à prendre pour manger notre gros éléphant. Ensuite, fractionnons les tâches à faire en plusieurs étapes. Comme la salle de jeux du sous-sol est vaste et remplie de boîte classifiant les jouets, nous avons décidé de diviser la tâche en 4 étapes. Le tri de la boîte à déguisement, le ménage du coin-cuisine, le tri des boîtes à jouets au sol et le tri des boîtes à jouets sur les tablettes.

3.Planifier les tâches à faire dans le temps ou faire en sorte de manger notre éléphant doucement pour ne pas se donner mal au cœur.

Faire tout ça en une journée c’est vraiment trop! Pour ne pas décourager les enfants et les garder bien motivés, on a décidé de planifier le tout sur une semaine. Donc deux bouchées le lundi, deux le mardi, deux le mercredi, une bouchée le jeudi et une dernière le vendredi. On a alors inscrit chacune des tâches sur notre planificateur familial à la vue de tous pour se souvenir de ce qu’il y avait à faire tous les jours et on a attaqué l’éléphant.   Finalement, les enfants (et les parents) ont trouvé ça beaucoup moins pénible que ce qu’ils croyaient. Ce serait mentir de dire que cela s’est fait sans chichis, dans la joie et l’allégresse, mais je suis certaine qu’ils ont développé un peu plus leur sens de l’organisation. Puis vendredi soir, on s’est fait venir une pizza pour se récompenser! On le méritait bien!  

précédent suivant

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés