Ménage du printemps et planification des dépenses habitation, d'un coup!

  • 1 commentaire

Êtes-vous du genre ménage du printemps? Du genre à astiquer la maison de fond en comble chaque année? Laver les rideaux, les tapis, les abats jours, etc? Pour ma part, si je ne prévois pas un moment X pour le faire, j'ai tendance à procrastiner. Ici on a mis en place un rituel « ménage du printemps ». Non seulement on frotte et on astique ces petits bouts de la maison qu’on ne prend jamais le temps de nettoyer, mais on en profite aussi pour faire une petite inspection de la maison. On évalue ce qui doit être changé ou réparé afin de prévoir les dépenses de catégorie « habitation » pour l’année en cours ou les années à venir.

Le ménage du printemps en 5 étapes!

Voici les 5 étapes pour faire de son ménage du printemps un rituel de nettoyage et de planification financière.

Selon votre emploi du temps et l’aide que vous pouvez recevoir de vos proches, faites une pièce ou deux par semaine en utilisant notre Guide Ménage du Printemps.

  1. Distribuez les tâches à effectuer aux membres de la famille.
  2. Exécutez les tâches tout le monde ensemble.
  3. Identifiez ce qui a besoin d’être réparé ou changé de façon urgente, ce qui devra l’être à moyen terme et ce que vous désirez ajouter ou changer à votre décor.
  4. Classez les réparations, les ajouts et/ou les changements par ordre de priorité.
  5. Déterminez le budget nécessaire pour chaque modification et mettez en place un plan d’épargne.

 

 

Voir venir pour éviter l’endettement ou l’annulation d’autres projets

 C’est toujours frustrant de devoir mettre une croix sur un projet qui nous tient à cœur comme un voyage, parce qu’on n’a pas prévu certaines dépenses reliées à la maison. Ce n’est pas sage non plus de mettre tout ça sur la carte de crédit et augmenter notre taux d’endettement. Ceci dit, avec un peu d’organisation, changer les électroménagers, refaire la toiture ou réparer l’escalier qui a pris de l’âge peuvent se prévoir. Ici on a ritualisé le fameux ménage du printemps de sorte qu’en plus de tout nettoyer, on inspecte la maison, on prévoit et on budgète les dépenses à venir.

Avant on avait tendance à dépenser pour des trucs non nécessaires, des désirs, alors qu’on aurait dû prévoir des réparations plus importantes et plus couteuses. Cette année, on a constaté que le toit de la remise doit être refait d’ici l'été et que l’isolation du sous-sol nous permettrait de faire de belles économies sur notre facture d’électricité. J’ai aussi des désirs comme tout le monde. J’aimerais beaucoup changer la céramique de la salle de bain, que je trouve moche. Je rêve de changer mon batteur électrique pour un batteur sur socle et de m’acheter de nouvelles tables et lampes de chevet.

Malheureusement, notre compte de banque a ses limites et il faudra que je fasse des choix. En faisant le budget je me rendrai certainement compte que certains accessoires tels que les tables et lampes de chevet ainsi que le batteur sur socle devront attendre l'an prochain. 

Impliquer les enfants

Ici les enfants participent à la hauteur de ce qu’ils sont capables d’effectuer. Ils nous aident à faire le grand ménage en échange de quelques jetons « tâches » du Magasin Général. Depuis l’an dernier, Louis 9 ans est très curieux de notre façon de faire et s’informe sur ce qu’il y a à réparer dans la maison, sur les priorités qu’on s’est fixées et les coûts associés. Il assimile tout doucement la notion de besoin et de désir et aussi la valeur des choses. C’est une excellente situation d’apprentissage pour lui.  Il n’y a rien de mieux que d’apprendre de situations de la vraie vie!

Prêt pour votre premier rituel ménage de printemps et prévisions budgétaires?

 

 

 

 

 

précédent suivant

1 commentaire

  • Bonjour tout d’abord merci pour ce beau texte remplie de priorité ça m’aide dans mon déficite d’attention j’adore les to Do liste et les billet journal merci beaucoup

    Fanny le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés