Pour éteindre des volcans et prévenir des explosions

  • 1 commentaire
Comme parents, il se peut qu’on ait l’impression d’être en éternelle/continuelle gestion des comportements de nos enfants! J’ai une bonne nouvelle pour vous! C’est normal! Nos minis sont en train de se modeler en tant qu’individu et c’est nous, parents, avec notre accompagnement et notre discipline qui les aiderons à grandir. La discipline! Wouah! C’est un gros concept qui a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Si je regarde le modèle disciplinaire que mes parents utilisaient par rapport à notre modèle à la maison, il y a des choses qui reviennent et il y a des choses que je ne veux pas reproduire. Les mentalités ont changé, les façons de faire aussi. Et c’est parfait ainsi! Dans cet article, je tenterai de vous aider à comprendre les différentes sphères de la discipline et je vous proposerai des moyens à mettre en place pour gérer les comportements plus difficiles. C, la lettre à retenir! Il existe différents modèles théoriques, pour vous expliquer vite-vite la discipline, j’ai pigé ici et là les idées qui me parlaient le plus. C’est facile à retenir, tous les mots-clés commencent par la lettre C. Pour chaque mot-clé, je vous donne une courte explication, mais aussi un exemple.
  1. Constance : Maintenir ses exigences dans le temps.
Si je ne veux pas que mon garçon apporte de jouet dans la voiture pour le trajet jusqu’à la garderie, je maintiens ma consigne. Après une nuit agitée, avec plusieurs réveils, ça se peut que je sois fatiguée. Ça se peut aussi que je veuille acheter la paix et que je le laisse apporter son jouet dans l’auto. Et voilà la mère! Tu as créé un précédent! Mon garçon s’en rappellera le lendemain et essayera d’apporter son jouet dans l’auto. Et il aura raison! Si je ne suis pas constante, je dois m’attendre à ce que mon enfant ne sache pas trop ce que j’attends de lui. C’est là que les désorganisations (les crises!) arrivent. Chez nous, ce sont les jouets dans l’auto, dans d’autres familles, ce sont les bonbons à l’épicerie, le biscuit avant le dodo, etc. La constance doit aussi être présente entre les 2 parents. Si maman dit non et que papa dit oui, on est dans une impasse! On est une équipe, on se tient!
  1. Cohérence : Être un exemple.
Si je veux que mon enfant range ses chaussures dans le placard, il est important que je le fasse avec les miennes. Les enfants apprennent par imitation, il faut être un modèle. Sinon, ils se rendront rapidement compte que nous sommes incohérents. En discipline, le « fais ce que je dis, pas ce que je fais » est un ennemi pour le parent!
  1. Consignes claires et courtes: Être concis.
Ça fait 4 fois que je répète la même consigne à mon garçon et il ne la respecte toujours pas. Après m’être assurée d’avoir son attention, qu’il me regarde, je peux commencer à me questionner sur ma consigne… Est-ce que ma consigne est claire? Est-ce que je pourrais la raccourcir? Enlever des mots superflus et inutiles qui nuisent à la compréhension de mon enfant? Il faut donner l’essentiel et c’est tout. Même si en tant que parent, on a envie d’expliquer et d’en rajouter…Ça ne fait que nuire à notre intervention. Une consigne, quelques mots. L’enfant n’a pas besoin de plus pour savoir ce qui est attendu de lui.
  1. Conséquence : Rester logique
Quand mon garçon n’écoute pas une consigne, je dois lui donner une conséquence en lien avec celle-ci. Le matin, mon grand était très lent à se préparer. C’était une « une grosse lambine »! Pour lambiner, c’était un champion! On a souvent perdu patience avec lui parce qu’il refusait de s’habiller, de déjeuner, de se brosser les dents… Chaque étape était longue et pénible. Quand on lui a expliqué qu’il n’aurait pas de temps de jeu avant d’être prêt à partir, il a compris ce qu’il perdait s’il ne se dépêchait pas. Le lien était direct, la conséquence était logique.
  1. Concrète : Miser sur le positif
Je me rappellerai toujours mon père lorsque nous partions en vacances. Quand on jouait autour de la piscine, il passait son temps à nous dire : « cours pas, cours pas, cours pas ». Vous savez quoi? On courrait pareil! Quand je donne une consigne sous la forme négative, j’ai toujours cette petite pensée dans ma tête. Avec un enfant, il est plus efficace de dire le comportement attendu que de dire celui qui n’est pas voulu. Donc au lieu de dire à mes enfants : « cours pas, cours pas, cours pas »; je leur dis de marcher. De façon générale, ça marche pas pire! Quelques moyens en rafale! Pour intervenir :
  • Le renforcement positif :
En félicitant, remerciant, soulignant un bon comportement; on donne à l’enfant l’envie de le reproduire. On mise sur les belles choses, sur les efforts.
  • La modélisation :
Soyez un modèle. J’adore la citation « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Je l’applique tous les jours à l’école, mais aussi avec mes enfants. Quel genre d’adulte je souhaite les voir devenir? Comment puis-je leur montrer, leur apprendre? Qu’est-ce que j’attends d’eux?
  • L’humour :
J’utilise beaucoup l’humour avec mes enfants pour dédramatiser ou désamorcer une situation. Ça change le ton et souvent les enfants embarquent rapidement. Pour prévenir :
  • Les choix :
Si je sens que mon garçon est fragile et qu’il va se désorganiser, je lui offre souvent 2 choix. Ça lui donne un sentiment de contrôle et comme je lui propose 2 choix qui me conviennent, nous en sortons gagnants tous les 2.
  • L’organisation de l’espace:
Dans notre quotidien, il y a plusieurs aménagements faits pour les enfants. Par exemple, les jeux avec de trop petites pièces dont je préfère faire la gestion sont rangés à des endroits inaccessibles pour les enfants. Comme ça, il ne m’arrive pas avec ledit jeu et je dois le leur enlever… et la crise s’en suit! Mieux vaut prévenir que guérir! Au contraire, tout ce qu’ils peuvent manipuler et jouer sont mis à leur hauteur de façon à ce qu’ils soient autonomes et n’aient pas toujours à me demander.
  • Le conseil de famille :
Il se peut qu’un comportement soit dérangeant pour certains membres de la famille. On peut mettre en place un conseil de famille qui permettrait aux membres en question de verbaliser le problème, à la famille de réfléchir à la question et de trouver des solutions ensemble pour régler la problématique. Mes enfants sont encore trop petits pour celui-là, mais avec des plus vieux, ça pourrait permettre de mettre des mots sur les petits conflits du quotidien. Personnellement, je suis pour une discipline familiale positive et bienveillante. J’use de patience et de douceur avec mes minis. Je crois que les comportements difficiles ne sont que leur façon d’exprimer un besoin. Ils peuvent avoir besoin d’attention, de sécurité, de s’affirmer, etc. C’est à nous en tant que parents de tenter de trouver quel est ce besoin et d’intervenir pour le combler. Par exemple, mon garçon s’opposait continuellement à nos consignes et faisait des crises. Nous avons commencé à lui offrir des choix, à lui donner un sentiment de contrôle et depuis les crises ont beaucoup diminuer. Mon grand qui se relevait plusieurs fois à l’heure du coucher. Il voulait de l’eau, aller aux toilettes, un câlin… Ça ne finissait plus! Il voulait de l’attention, de l’amour. Au moment de le coucher, nous prenons le temps de l’embrasser, de le serrer, de lui dire que nous l’aimons. Nous chantons quelques comptines, nous lui massons le dos parfois. Il ne se relève plus, son besoin est comblé. La discipline, c’est un travail sur le long terme et la nôtre est encore loin d’être parfaite! Chaque enfant est différent et ça fait que le parent est en apprentissage perpétuel! J’espère que mes petites explications et mes conseils vous auront aidés à mieux comprendre les comportements difficiles de vos enfants et vous auront outillés par rapport à votre discipline familiale. Gardez en tête que la discipline positive, maudine que ce n’est pas facile des fois! Mais que c’est payant en bout de ligne! Ne lâchez pas! Vous êtes des champions!

précédent suivant

1 commentaire

  • Je viens de découvrir votre site, une petite merveille! Merci beaucoup, très bien verbalisé!

    Julie Fortier le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés