Quand planifier les repas devient une activité familiale éducative!

Donner à nos enfants de bonnes habitudes alimentaires, c’est en quelque sorte une façon de préserver leur bonne santé et de s’assurer qu’ils la préserveront eux-mêmes dans le futur. Notre façon de planifier nos repas tout comme nos habitudes d’achats « alimentaires » ont une grande influence sur celles que développeront nos enfants. L’exemple est bien plus fort que toutes les longues explications et leçons que nous pouvons donner à nos petits!
Bref, tout se joue dans le panier du supermarché, car si les parents n’ont pas eux-mêmes de saines habitudes alimentaires, c’est-à-dire une alimentation variée et équilibrée, il y a peu de chance (sinon aucune chance) que les enfants en développent une par eux-mêmes.
Ça, c’est la théorie!
Mais en pratique, ce n’est pas si facile de planifier les repas et de nous assurer que ceux-ci soient suffisamment sains et variés. Sans compter qu'on souhaite ardemment éviter le gaspillage et mettre au menu des repas qui plairont à tous! Une bonne façon d’y arriver est d’être consciencieux lorsque vient le temps de rédiger la fameuse liste d’épicerie hebdomadaire. On a créé pour vous (et aussi pour nous!) un bloc-notes ''liste d’épicerie'', qui non seulement vous facilitera la tâche mais qui vous permettra aussi de vous assurer que tout ce que vous mettrez au menu soit sain et varié. Cette liste et le planificateur familial c'est assurément une combinaison gagnante!
 
La liste, divisée par groupes alimentaires (un peu comme les rayons d’épicerie le sont) vous évitera de perdre un temps précieux lors de vos achats. En cessant de zigzaguer dans les dédales de l’épicerie vous éviterez par le fait même d’acheter un paquet de trucs dont vous n’aviez pas besoin! Une section de cette liste vous aidera à planifier vos repas selon diverses catégories (une recette vide-frigo, un ou deux repas de poisson, un de poulet, un repas végétarien, etc.) mais aussi de réfléchir aux desserts et aux collations de la semaine.
Finalement, Les Belles Combines n’a pas oublié votre rôle de parent éducateur! Vous pouvez faire participer les enfants à l’élaboration du menu. Parce que passer du temps avec son enfant peut et devrait passer par les petites activités quotidiennes si riches en apprentissages. On a donc intégré une section pour les petits qui consiste en une liste à cocher qui leur permettra de vérifier si votre menu de la semaine est assez varié. Pourquoi ne pas demander à votre enfant d’être le vérificateur! Celui-ci doit consulter la liste et vérifier si on y trouve suffisamment de variété.  Y a t’il des fruits et légumes de toutes les couleurs? Des noix? Des grains entiers? Assurez-vous qu’il y ait au moins deux repas qui leur plaisent. Les enfants adorent prendre part aux décisions, et vous verrez que lorsqu’ils se sentent inclus dans ce genre de processus ils ont moins tendance à maugréer devant leur assiette!
Avec les plus grands, on peut commencer à modéliser la façon dont on planifie les repas de la semaine. Planifier les repas de la semaine lorsqu'on a 12 ans ou plus, ça peut être un exercice amusant et formateur. Pas toutes les semaines bien entendu, mais une fois ou deux pour l'essayer.  Cela leur permettra de comprendre l'ampleur de cette tâche et, peut-être seront-ils un peu plus compréhensifs et un peu moins capricieux sur ce qu'il y a au menu par la suite. Pour vous aider à les guider dans cette tâche, voici les 4 étapes que nous faisons systématiquement lorsque nous sommes en pleine séance de planification.
La liste d’épicerie en 4 étapes:
  1. Vérifiez s’il reste des repas dans votre réfrigérateur et mettez-les d’abord au menu.
  2. Vérifiez s’il y a des aliments frais à consommer et prévoyez un repas vide-frigo.
  3. Réfléchissez à votre horaire.Vérifiez sur votre planificateur si des événements prévus peuvent influencer le choix de vos repas.
  4. Prévoir les repas de la semaine et faire sa liste d’épicerie.
Pour conclure, voici cinq conseils de Michael Pollan, journaliste et auteur du livre Les règles d’une saine alimentation :
  1. Évitez les produits contenant plus de cinq ingrédients. Plus un aliment emballé contient d’ingrédients, plus il risque d’être transformé.
  2. Mangez de vrais aliments. Ne choisissez que des aliments qui finiraient par pourrir.
  3. Devenez omnivore. Manger de la viande trois fois par semaine est suffisant.
  4. Consommez toute la malbouffe que vous voulez tant que vous l’apprêtez vous-même. Patates frites, gâteaux, chips! Vous ne risquez pas d’en consommer tous les jours.
  5. Enfreignez les règles!  On ne doit pas diaboliser les aliments gras et sucrés mais apprendre à les consommer modérément.  Il faut conserver cette notion de plaisir occasionnel.

précédent suivant

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés