Tout le monde dehors! 

Après un printemps et un été aussi imprévisibles, difficile de savoir de quoi aura l’air l’automne. Au moment d’écrire ses lignes, la rentrée «devrait» avoir lieu dans quelques semaines et on n’a pas encore d’information nous permettant de se faire une idée du déroulement de la chose. Pire encore, malgré tous les plans et les scénarios possibles, on ne peut prévoir comment les choses vont se passer dans la vraie de vraie réalité... Si certains parents de mon entourage ont déjà choisi qu’ils feraient l’école à la maison cette année, d’autres se demandent bien comment ils gèreront le tout. Déjà quen temps normal, la rentrée rime avec excitation, anticipation, mais aussi pour certains, avec anxiété et angoisse; la rentrée post-covid (pré-phase 2?) nous laisse tous un peu dans le brouillard.
Je continue de penser que de voir le bon côté des choses et d’essayer de trouver des solutions reste la meilleure chose à faire dans le contexte actuel. Cet article se veut un petit moment pour repenser septembre, mais aussi toute l’année scolaire qui commence. Pour essayer de trouver des façons de rendre cette période remplie d’incertitudes plus douce pour nos enfants, mais aussi pour nous.
Un début de réflexion...
Durant l’été, j’ai remarqué que lorsque je me sentais plus stressée ou que j’avais un trop plein, j’allais à l’extérieur. Le soleil, le calme, les arbres, les fleurs... ça me faisait du bien. J’ai aussi observé que lorsque mes enfants sont très turbulents et qu’ils ont besoin de faire sortir leur énergie, je les envoie jouer dehors. Ils peuvent courir, se dépenser. Dehors, nous fait du bien. Ça nous permet de nous recentrer sur nous et de retrouver notre équilibre.
L’été m’a également permis de lire et réfléchir à mes pratiques d’enseignante, mais aussi de maman. Mes lectures m’ont conduite à «Perdus sans la nature» de François Cardinal. Un livre qui m’a rejointe, mais qui m’a aussi chamboulée par moment. Me confrontant à certaines de mes idées ou façons de faire. L’auteur y explique que les enfants ont besoin de temps de jeux libres, mais surtout de temps libres à l’extérieur. Il dit que de façon générale, en tant que parents, nous avons tendance à surcharger les horaires de nos enfants et que ceux-ci n’ont plus le temps de s’ennuyer et développer leur créativité. Les experts cités mentionnent également que nos enfants manquent de temps à l’extérieur pour se dépenser et pour être en contact avec la nature. Cela a un gros impact sur le stress, l’anxiété, la concentration/l’attention, l’obésité, la connaissance de la nature, etc.
Je continue mes réflexions et je tombe sur le compte Instagram de 1000 hours outside. J’y fais la connaissance de Ginny, maman de 5 enfants, souhaitant révolutionner l’enfance avec la nature. En fait, elle nous met au défi de passer 1000 heures à l’extérieur avec nos enfants en une année. Wouah! En gros, ça fait presque trois heures par jour! Chez nous, ça représente un défi de taille! L’hiver, je ne suis pas une grande sorteuse et j’apprécie la chaleur de la maison! Toutefois, j’aime son point qui propose d’encourager les moments à l’extérieur. Il va sans dire qu’elle inclut les parents dans la démarche et nous propose de prendre part au défi.
De nouveaux outils pour s’aider
Nous savons par expérience que les enfants apprennent par imitation. Du coup, si je les envoie jouer dehors, mais que je reste à l’intérieur, je ne suis pas cohérente. Donc, on y va tous ensemble! Pour ma tribu, je ne vise pas les 1000 heures pour l’année, mais je compte passer plus de temps dehors. Un peu tous les jours.
Des possibilités infinies
L’automne sera sûrement rempli d’imprévus et cela peut générer beaucoup de stress à chacun des membres de notre famille. La nature nous permettra peut-être de garder un certain équilibre et de s’accorder un peu de douceur pour passer au travers.J’encourage tous les parents, mais aussi tous les enseignants à passer plusde temps à l’extérieur avec les enfants. En plus de nous donner une tonne d’opportunités d’apprentissage, nous leur offrons également un temps privilégié (un peu tous les jours) pour dépenser toute ce stress; cette belle grosse énergie, mais aussi toute la tension qu’ils peuvent ressentir dans leur quotidien.Les enfants auront assurément une tonne d’idées pour meubler ce temps!Offrons-nous ce moment en famille dehors. Allons-y une étape à la fois et accueillons l’inconnu tous ensemble dans la nature!
La communauté des familles autour des Belles Combines est pleine de bonnes idées. Afin de s’encourager et de s’inspirer, n’hésitez pas à partager vos moments dehors en famille avec #lesbellescombinesdehors sur les réseaux sociaux
Voici un 
-POUR PASSER PLUS DE TEMPS À L’EXTÉRIEUR EN FAMILLE-

 

 

précédent

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en poster un!

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés