Être un modèle d’utilisation des écrans

Être un modèle d’utilisation des écrans

Par Laurence Morency-Guay
www.parentquiapprend.com

Moins d’écrans pour les enfants

Les recommandations quant à l’utilisation des écrans en bas âge sont assez strictes, ce qui est une bonne chose compte tenu des impacts négatifs qu’engendre une exposition prolongée à celles-ci dans le développement des enfants. C’est surtout dans les sphères langagières et cognitives que les conséquences sont les plus grandes pour les petit.es qui s’adonnent régulièrement à la manipulation de tablette, de téléphone ou au visionnement d’émissions variées. Les écrans offrent des stimulations tellement intenses qu’ils en viennent à bousiller les fonctions exécutives en plein développement : les habiletés d’attention, de mémoire et de langage, entre autres, se retrouvent atteintes et diminuées, accentuant ainsi l’importance de contrôler l’exposition aux écrans.

Moins d’écrans pour les parents

Il sera d’autant plus difficile d’aider les enfants à développer de saines habitudes de consommation des écrans si leurs propres parents sont constamment derrière un ordinateur ou un téléphone. Les adultes ont l’excuse d’être nettement moins perturbés que les enfants face à l’exposition aux écrans, mais il n’en demeure pas moins important de réfléchir à notre utilisation de ceux-ci pour accompagner les enfants dans de bonnes habitudes, puisque nous agissons en tant que modèle. L’apprentissage social est très fort : les enfants observent leurs parents et reproduisent leurs comportements. Ils s’intéressent à ce qui nous occupe et ils voudront accorder autant d’attention que nous aux écrans si ces derniers font partie intégrante de notre environnement quotidien.

Voici quelques trucs pour mettre en place de meilleures habitudes face aux écrans et limiter leur accès aux enfants :

  • Si possible, ne pas avoir de téléviseur dans la salle familiale. Soit il se retrouve dans une armoire qui se ferme, soit il est placé dans une pièce moins fréquentée. Ainsi, l’allumer à la moindre occasion est moins accessible, ce qui diminuera l’habitude de le regarder.
  • Prévoir des moments précis pour regarder une émission (en famille) et s’en tenir à ces périodes pour ne pas perdre le fil du temps d’écran. 
  • Prévoir les moments d’écoute lorsque les enfants sont couchés ou lorsqu’ils sont à l’extérieur : cela permet de dédier les moments en famille à des activités plus enrichissantes et de pleinement profiter de ce temps pour soi.
  • Garder les ordinateurs dans des pièces définies, comme un bureau, si possible. On évite ainsi d’étirer les périodes de travail et de le faire devant les enfants.
  • Ne pas garder les téléphones à portée de mains lorsqu’on est à la maison. On est ainsi moins enclin à consulter les réseaux sociaux et les courriels et de manipuler les appareils devant les enfants.
  • Ranger les tablettes dans un tiroir et ne pas laisser les enfants de moins de 5 ans s’en servir pour « jouer ». Il n’existe pas d’activité réellement éducative pour les tout-petits sur les tablettes, alors on évite de leur offrir de les manipuler. Les enfants d’âge scolaire auront parfois des activités à faire en lien avec l’école et pourront s’en servir au besoin, mais on priorise les activités dans des livres, dans des cahiers ou qui permettent une réelle exploration sensorielle aux petits, puisque c’est tout ça qui contribuera à leur sain développement.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive et se veut surtout inspirante pour changer vos habitudes. Prenez ces conseils et appliquez-les à votre réalité familiale, à votre contexte personnel et à votre milieu de vie : seuls vous pouvez savoir ce qui vous rend à l’aise en tant que parent!