Arrêter de jouer au gentil organisateur et vivre en famille pour vrai!

Avant même d’avoir des enfants, mon mari et moi aimions la vie simple! Nous aimions vaquer à nos occupations au fil des saisons. Tous les deux assez débrouillards, nous aimions faire les choses nous-mêmes. Philippe s’occupait de l’entretien et la réparation d’un peu tout ce qui se trouvait dans la maison ou dans la remise, moi je cuisinais des repas à congeler et jardinais lors de la belle saison. Nous profitions des week-end pour faire un petit tour en chaloupe sur le lac, partir pour une longue randonnée de vélo, faire un brin de course à pied, effectuer une randonnée de raquettes dans les sentiers enneigés derrière la maison, faire une visite impromptue à nos parents et amis, nous lancer dans la lecture d’un roman ou d’un essai, nous occuper de nos poules, faire un jardin et l’entretenir, exécuter de menus travaux ou réorganiser une partie de la maison, et j’en passe. Toutes ces activités partagées nous rejoignaient un et l’autre et faisait notre bonheur.

 

Après quelques années de vie commune, Louis, notre premier enfant, s’est annoncé comme une surprise. De façon très intuitive nous avons conservé notre rythme de vie et nos activités, intégrant Louis à cette vie de couple devenue vie de famille. Louis s’est intégré dans nos vies partageant chacune de nos occupations. Louis qui joue dans la terre avec une pelle pendant qu’on fait le jardin, Louis qui nous suit sceau d’eau à la main pour aller nourrir les poules, Louis debout sur un tabouret de cuisine qui fouette les œufs pendant que maman prépare un gâteau, Louis qui tend une clé à molette à papa qui répare la tondeuse, Louis qui nous accompagne à l’épicerie et qui pousse son propre petit panier, Louis qui « passe le balai » pendant que maman nettoie la salle de bain, Louis qui feuillette un livre pendant que ses parents lisent eux-mêmes un roman et j’en passe.

 

Non seulement nous n’avons pas changé nos habitudes à l’arrivée des enfants mais nous avons fait en sorte que nos enfants s’y intègrent. Il n’a jamais été question de les inscrire à quelques cours que ce soit sous prétexte qu’on devait les stimuler. En fait, on les a inscrits au baseball une fois et on a lâché en cours de route. (Honte à nous!) Nos enfants n’ont jamais manqué de stimulation, puisqu’ils ont toujours TOUT fait avec nous. Très rarement nous demandons à l’autre conjoint de s’occuper des enfants pour pouvoir faire telle ou telle chose. Je dirais même que nous avons plutôt tendance à leur demander s’ils veulent se joindre à nous pour accomplir telle ou telle chose.  Si je dois faire un peu de « batch cooking » je demande toujours aux enfants s’ils veulent m’aider. Souvent les enfants descendent au sous-sol pour accompagner Philippe lorsqu’il travaille à l’atelier. Bien entendu, nous acceptons que les choses ne se fassent pas aussi vite que nous le voudrions. Mais nous ne sommes pas pressés, nous n’avons que ça à faire!

 

À mon avis, cette façon de vivre est la plus stimulante pour eux. Apprendre la vie à travers les petites tâches du quotidien, et ce sans soucis de performance est extrêmement bénéfique pour les enfants de cet âge. Les enfants y trouvent leur compte, développant leur débrouillardise et leur autonomie et nous y trouvons aussi notre compte puisque nous pouvons continuer à vaquer à nos occupations sans trouver que les enfants sont un empêchement.

 

Voici 5 astuces pour faciliter l'accomplissement de tâches avec les enfants:

 

  • Intégrez les enfants dans vos tâches quotidiennes en leur donnant de petites missions à la hauteur de leurs capacités.
  • Acceptez que ça n’aille pas aussi vite que vous le voulez. (Respirez, vous êtes pressés de quoi au fait?)
  • Pensez à verbaliser tout ce que vous faites. Vos enfants sont des petites éponges absorbant tout ce que vous dites et faites!
  • Profitez-en pour discuter avec vos enfants. Posez-leur des questions et créer un moment de complicité. (Vous serez surpris des confidences qu’ils vous feront dans ce contexte!)
  • Lorsque vous terminez la tâche, félicitez-vous du résultat et reconnaissez l’apport de votre enfant, aussi petit soit-il.

 

Maintenant que vous êtes confinés à la maison, aussi bien adopter cette façon de faire, parce que vous constaterez vite que c'est impossible de jouer au "gentil organisateur" chaque jour de la semaine! 

 

 

 

Previous Following

0 Comments

There are no comments yet. Be the first to post one!

Leave a comment

Please note that comments must be approved before they can be posted

English