Planifier les repas, ne plus gaspiller et économiser! Amen!

Économiser en limitant le gaspillage est un objectif difficile à atteindre pour bon nombre de familles. Une bonne gestion mais surtout un roulement adéquat des aliments peuvent vous aider à y arriver. Vous verrez que cela apporte aussi plusieurs autres avantages: ne plus penser au menu à tous les jours, limiter les restaurants et les aliments préparés du commerce, manger plus de végétaux et avoir un menu varié.

 

3 étapes pour un menu de la semaine bien planifiée

 

1) Planifier (30 à 60 minutes)

 

Souvent, les gens qui essaient de planifier les repas ont tendance à planifier à l’envers. Ils commencent par choisir les recettes au menu puis ensuite font leur liste d’épicerie. Ce processus fonctionne mais fait grimper le coût du panier d'épicerie et ne permet pas le roulement des aliments en stock. 

 

La première chose à faire : un tour rapide de ce qui est disponible à la maison.

Sur une feuille ou dans votre tête notez les aliments à passer rapidement. Autant les fruits et légumes au frigo que les viandes congelées ou les grains peu utilisés dans le garde-manger. Les Belles Combines ont prévu une étiquette de rangement très pratique à cet effet. Vous pouvez les utiliser et créer un bac « Mangez-moi en premier » afin d’y mettre tous les aliments qui sont sur le point d’être périmés ou qui doivent être consommé dans un cours délai. Mettez vos enfants dans le coup en leur demandant de toujours consommer ce qu’il y a dans ce bac avant toute chose.

 

Des exemples: 

  • Des restes de riz, de brocoli, d’oignons et 2 poitrines de poulet congelées font un excellent sauté de poulet asiatique.
  • Un pot de salsa entamé, des légumineuses en boîte et des tortillas congelées permettent un repas de quesadillas.
  • Des restes de jambon, des épinards flétris peuvent composer un repas de pâtes sauce béchamel au jambon et épinards.

 

Deuxième chose à faire : regardez les spéciaux dans les circulaires.

Les circulaires en papier ou électroniques permettent de faire des économies. Même pas besoin de les regarder au complet, les spéciaux sont toujours en première ou en dernière page. Si le choix d’épicerie est limité dans votre région, choisissez l’épicerie selon les spéciaux qui vous intéressent. Si vous avez accès à un Maxi ou à un Walmart, n’hésitez pas à utiliser les imbattables afin d’appliquer les soldes de toutes les épiceries au même endroit. Il suffit de montrer le prix du concurrent dans la circulaire au caissier au moment de payer.  Afin de gagner en temps et en efficacité, tentez de faire une seule visite d’épicerie par semaine et si possible à un seul endroit. 

 

Avec les spéciaux sous les yeux, vous pouvez maintenant compléter le menu de la semaine en ajoutant votre liste d’aliments en solde aux aliments en stock. Si les spéciaux sont très avantageux, achetez 2-3 exemplaires pour les stocker. Ces aliments serviront à planifier d’autres menus à moindre coût dans les semaines à venir.

 

C’est enfin le moment de sortir vos livres et de consulter vos sites internet préférés afin de choisir des recettes pour compléter le menu. Vous pouvez vous inspirer en faisant une recherche par ingrédient afin de passer un aliment en particulier, par exemple de la semoule de maïs. Vous pouvez aussi mettre une recette dont vous n’avez aucun ingrédient mais qui vous fait envie. 

 

Troisième chose à faire  :  la liste des courses

 

Faites votre liste en 3 temps :

  • Notez les aliments manquants pour les recettes choisies lors de la planification du menu.
  • Ajoutez à la liste les aliments frais de base à racheter chaque semaine: fruits et légumes, produits laitiers, protéines pour les lunchs et pain.
  • Ajoutez les aliments à remplacer afin de ne pas manquer d’ingrédients de base. 



2) Faire l’épicerie (60 minutes)

 

Avec une liste claire en main, l’épicerie ne devrait pas prendre plus d’une heure incluant le temps d’attente aux caisses. Attention aux achats impulsifs, ils font grimper le prix du panier. Pour limiter les distractions et économiser encore plus de temps, l’épicerie en ligne est une excellente option.

Les visites multiples à l’épicerie sont la conséquence d’une planification inefficace et décuplent le nombre d’achats impulsifs. Visez une seule visite à l’épicerie par semaine et une par mois pour les magasins entrepôts.

 

3) Cuisiner (2-3h)

 

Le menu de la semaine est prêt, les aliments sont au frigo, c’est le moment de prendre de l’avance. Il n’est pas nécessaire de tout préparer les repas le dimanche! Toute préparation à l’avance aide à diminuer le stress associé à la confection des repas et des lunchs de la semaine. 

 

Voici des exemples: 

Préparer les collations: couper des fruits, portionner le yogourt ou le formage, faire des muffins et les congeler. 

Couper les légumes qui seront au menu cette semaine.

Faire une soupe pour accompagner les repas et les lunchs. 

Préparer les repas au menu qui peuvent se réchauffer (lasagne, mijotés, chilis).

Cuire le riz ou le quinoa qui accompagneront les repas.

Couper des crudités. (Beaucoup de crudités!)

 

Souvent, les familles recherchent des recettes rapides qui sont faites en moins de 20 minutes. Voici quelques idées:

Des sautés (si les légumes sont déjà coupés). 

Des plats de type One Pot.

Des variations de repas à base d’oeufs: frittata, omelettes, bol repas avec oeufs durs, etc.

Des sandwichs et tartinades: grilled-cheese, bagel au saumon, etc.

Des repas sur la plaque.

Des pâtes avec une sauce déjà préparée.

 

Ces repas sont très pratiques, mais ne cuisiner que ceux-ci rend les menus redondants. C’est pourquoi cuisiner à l’avance permet de varier les repas du soir. 

 

Voici quelques idées de recettes qui peuvent être cuisinées à l’avance et qui varient nos repas du soir :

Les plats en casserole (lasagne, casserole de pommes de terre et poisson, pâté chinois)

Les plats composés de grosses pièces de viande (poulet, effiloché de porc, jambon, rôti de palette)

Les recettes végétariennes jamais testées: (Les recettes moins connues demandent toujours une préparation plus longue que celles qu’on cuisine depuis des années.)

 

Vous êtes surement très près de réussir une planification efficace qui vous permettra d’économiser et d’éviter le gaspillage. Il faut penser aux motivations profondes qui vous poussent à vous dire que c’est enfin le moment de gérer la planification des repas. Parfois, la planification prend le bord mais elle revient toujours lorsqu’on sait pourquoi on le fait et qu’on en connaît les avantages.

 

 

Previous Following

0 Comments

There are no comments yet. Be the first to post one!

Leave a comment

Please note that comments must be approved before they can be posted

English